Actualité

Quelle suite au dispositif Pinel ?

Publié le 10 mai 2017 à 08h32 - Mis à jour le 12 mai 2017 à 14h00
Quelle suite au dispositif Pinel ?
L’année 2017 est la dernière année pour profiter du dispositif Pinel. Un autre incitant fiscal est né dernièrement : le dispositif Louer Abordable, en vigueur depuis février 2017. Il demeure des inconnues dans la poursuite et l’évolution des dispositifs de défiscalisation immobilière, réponses à venir certainement à la suite des élections présidentielles.

La loi Pinel, du nom du ministre du Logement de l’époque, permet de déduire fiscalement une partie d’un investissement locatif. Cette déduction est possible en contrepartie de la mise en location à un loyer plafonné, et sous conditions de ressources. Les locataires ne doivent ainsi pas dépasser un certain seuil de revenus. Le loyer pratiqué doit être de 20% inférieur au prix du marché.

La date butoir du 31 décembre 2017

La réduction fiscale correspond à un pourcentage du montant investi, réparti sur une période minimale. Pendant toute cette période, le logement devra être loué dans les conditions évoquées précédemment. Plus le propriétaire s’engage dans la durée, plus sa réduction d’impôt est importante.

Pour une durée de 6 ans, la réduction d’impôt correspond à 12% de l’investissement, soit 2% par an. Pour une durée de 9 ans, la réduction atteint 18% du montant investi. Pour 12 ans, elle se monte à 21%, à raison de 1% par an de la dixième à la douzième année.

Le logement doit correspondre à certaines caractéristiques de localisation et de performance énergétique, précisées sur le site Service Public. L’avantage fiscal est également plafonné à 300 000 euros d’investissement.

Arrivant à terme le 31 décembre 2017, il semble probable que Pinel soit remplacé par un autre dispositif fiscal, ou bien qu’il soit prorogé. La ministre actuelle du Logement, Emmanuelle Cosse, a en effet créé un dispositif à son nom, comme ce fut le cas pour les précédents ministres (Besson, Duflot, Pinel).

Le dispositif Cosse, élargi à l’ancien

Baptisé “Louer Abordable”, ce dispositif permet de déduire fiscalement une partie des revenus locatifs de l'investissement immobilier. La particularité est qu’il s’applique pour un logement neuf, mais aussi pour un logement ancien. L'abattement est compris entre 15% et 85%, selon la localisation géographique, et selon le niveau de loyer pratiqué. L’Agence nationale de l’habitat conventionne le logement selon trois catégories (“intermédiaire”, "social”, ou “très social”). Si le logement est confié à un organisme d’intermédiation locative à vocation sociale, l'abattement est alors maximal.

Contrairement au dispositif Pinel, réservé majoritairement au logement neuf, le dispositif Louer Abordable est accessible à tout logement, neuf ou ancien. La réduction d’impôt ne se fait plus sur le montant investi, mais sur les revenus locatifs futurs. L’élection présidentielle de 2017 devrait jouer un rôle sur l’avenir des dispositifs d’incitation fiscale à l’investissement locatif.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.