Actualité

Les objets connectés exposés au piratage informatique

Publié le 16 janvier 2017 à 09h24
Les objets connectés exposés au piratage informatique
Les Français sont adeptes des objets connectés, ces éléments high-tech qui s’invitent un peu partout dans notre quotidien. Tantôt portés au poignet comme des bracelets, tantôt installés dans la maison et reliés au smartphone, les objets connectés sont cependant exposés au risque de piratage informatique.

Des objets connectés accessibles par Internet

C’est la nature-même de ces objets, ils sont connectés ! Cette connexion se fait par le biais d’Internet, qui offre différentes fonctionnalités. Il peut s’agir de services de stockage en ligne, pour les vidéos des caméras connectées par exemple. Internet peut également servir à offrir des données ou des analyses complémentaires à l’objet connecté, tels que des rapports statistiques de l’usage de l’objet incluant une comparaison avec d’autres utilisateurs. Si vous possédez un radiateur connecté, par exemple, vous pourrez suivre sa consommation électrique et obtenir une comparaison avec celle des autres propriétaires de radiateurs similaires. Se situer ainsi par rapport aux autres consommateurs permet de mieux identifier la marge possible pour réduire votre consommation d’énergie, par exemple. Enfin, la principale utilité de la connexion à Internet reste le contrôle et l’interaction à distance, au départ de n’importe quel endroit du monde, et à n’importe quel moment. Une ampoule connectée peut ainsi être allumée depuis un aéroport en Chine, au départ d'un smartphone et d'une simple connexion à Internet.

Une brèche dans votre vie personnelle

Internet offre une porte d’accès à votre intimité. Les pirates cherchent déjà à s’introduire dans votre ordinateur pour voler des informations confidentielles ou infecter votre PC avec un virus, par exemple. Pour se connecter à votre matériel, ils ont besoin d’une connexion à Internet. Les ordinateurs sont, depuis longtemps, bien souvent protégés par des antivirus. Ces derniers n'éliminent pas tous les risques, mais ils permettent de limiter l’exposition de votre ordinateur. Les objets connectés, quant à eux, ne disposent pas de telles sécurités. A priori, ils ne contiennent pas de données personnelles et vous n’effectuez pas de paiement VISA au départ d’une ampoule ou d’un radiateur ! Mais cette ampoule est, en revanche, connectée au même réseau WiFi que votre ordinateur, votre smartphone et ceux des autres membres de votre famille !

Un objet connecté contient donc, par définition, un accès à vos matériels informatiques, lesquels contiennent vos données personnelles. Certains pirates veulent juste s’amuser, en déclenchant une ampoule de manière inopinée. Un petit peu comme les enfants qui sonnent à la porte et s’enfuient, ou passent des appels téléphoniques anonymes, mais en version nouvelles technologies. Cela peut sembler inoffensif, mais un détecteur de fumée désactivé par un pirate à l’insu de son propriétaire peut avoir des conséquences graves en cas d’incendie.

Quelques conseils de sécurité

Les objets connectés doivent être considérés comme des ordinateurs ou des smartphones. Lors de leur configuration, il faut donc veiller à utiliser les protocoles de sécurité prévus pour les clés WiFi, ainsi que des mots de passe sécurisés pour les services en ligne. Il ne faut donc jamais brancher un objet connecté sur un réseau WiFi non sécurisé.

Si vous disposez de plusieurs objets connectés chez vous, il est opportun de créer un réseau WiFi secondaire. La plupart des boîtiers Internet offrent cette fonctionnalité. Il s’agit du réseau « invité » ou « guest ». Il permet de donner accès à Internet à un invité sans qu’il puisse accéder au réseau personnel de vos équipements. Ce réseau secondaire, bien souvent inutilisé, se révèle utile pour protéger la domotique et les objets connectés.

Les pirates cherchent la facilité et la rentabilité de leur action. S’ils peuvent voler un numéro de carte bleue en cinq minutes sur un ordinateur non sécurisé, alors qu’il faudrait deux heures sur un autre, sécurisé, ils vont naturellement concentrer leur énergie sur les réseaux les moins protégés. En sécurisant le mieux possible tous vos équipements accessibles depuis Internet, vous rendrez la tâche nettement plus ardue aux pirates et éviterez ainsi d’être une proie facile.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.