Actualité

Nancy se rêve plus grande ville thermale française

Publié le 21 avril 2016 à 09h59 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 14h33
Nancy se rêve plus grande ville thermale française
D’ici 2021, Nancy ambitionne de devenir la plus grande ville thermale française. Le projet baptisé Grand Nancy Thermal prévoit de développer tout un complexe autour de la piscine ronde existante. Les travaux, estimés à 50 millions d’euros, sont d’envergure et devraient débuter en 2018. A terme, c’est tout le visage du quartier Haussonville-Blandan-Donop qui devrait être bouleversé. L’agglomération nancéienne entend ainsi développer une nouvelle activité et bénéficier de retombées économiques importantes.

LE THERMALISME ET NANCY LIÉS DEPUIS LONGTEMPS

Contrairement à d’autres villes, Nancy n’est pas immédiatement associée à la notion de thermalisme. Pourtant, l’histoire remonte au début du XXe siècle. C’est en effet en 1908 que l’architecte Louis Lanternier découvre une source thermale à 800 mètres de profondeur. L’eau, qui jaillit à 36°, se révèle avoir des valeurs thérapeutiques. L’idée d’exploiter la source Tavernier prend corps rapidement et les premiers thermes de Nancy sont inaugurés en 1913. La ville dispose alors de la plus grande piscine à eau thermale du monde. Peu à peu, le thermalisme tombe en désuétude et seule la magnifique piscine ronde demeure en état d’activité. Les choses changent entre 2010 et 2011 lorsqu’un nouveau forage permet de capter l’eau en quantité. En 2014, L’Académie nationale de médecine reconnait les valeurs thérapeutiques de la source, notamment en matière de rhumatologie. C’est à partir de cet instant que l’agglomération lorraine commence à mettre en place le projet Grand Nancy Thermal.

D’IMPORTANTS TRAVAUX PRÉVUS POUR LE GRAND NANCY THERMAL

Les travaux envisagés pour le Grand Nancy Thermal sont très conséquents. Dans un premier temps, la piscine découverte « Louison Bobet » est amenée à disparaître. A sa place, c’est un très vaste espace vert qui verra le jour pour le bien-être des curistes et promeneurs. Celui-ci sera directement relié au grand parc Sainte-Marie qui sera ainsi prolongé. Sous la surface, un parking souterrain de 350 places est prévu. Avenue Boffrand, c’est le bâtiment des Beaux-Arts qui sera réaménagé pour devenir un hôtel destiné aux curistes. D’autres travaux seront menés pour accueillir au mieux les curistes, mais également un public qui pourra profiter de nombreux espaces de loisirs et bien-être. Le coût du projet est estimé à 50 millions d’euros. Pour ne pas peser sur les dépenses publiques, il devrait être confié à un opérateur privé. Le début des travaux est programmé en 2018 pour une ouverture complète entre 2020 et 2021.

LE GRAND NANCY THERMAL SERA ACCESSIBLE A TOUS LES PUBLICS

La ville de Nancy ne souhaite pas faire du Grand Nancy Thermal un sanctuaire réservé aux seuls curistes. Ceux-ci disposeront d’un espace entièrement dédié aux personnes disposant d’un certificat médical. Mais outre l’établissement thermal proprement dit, le public aura accès à plusieurs structures, à commencer par la piscine couverte qui sera conservée, mais également un espace d’activités thermales sportives. Une autre partie du projet prévoit la construction d’un établissement dédié au bien-être. Là, les utilisateurs pourront profiter des bienfaits d’un spa et d’un espace restauration. La municipalité estime que le Grand Nancy Thermal pourrait faire augmenter la fréquentation hôtelière de 5 %, soit 35 000 nuitées par an.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.