Actualité

Lifting pour le métro de Lille

Publié le 26 novembre 2015 à 09h26 - Mis à jour le 3 mars 2017 à 11h32
Lifting pour le métro de Lille
1983, Lille inaugure la première ligne de métro automatique au monde. Une seconde ligne voit le jour quelques années plus tard. Plus de 30 ans après, la fréquentation du métro lillois a considérablement augmenté. Il devenait donc nécessaire d’augmenter la capacité de transport. En 2013, des travaux gigantesques débutent pour doubler la longueur des rames de la ligne 1. Objectif, une capacité augmentée de 50 %. Coût du projet : 620 millions d’euros ! Face à l’ampleur de la tâche, les travaux ont pris du retard, mais le métro new-look lillois devrait voir le jour en 2018. Focus sur cette métamorphose.

1983, LE MÉTRO LILLOIS PREND UNE RAME D’AVANCE

Préfecture du département du Nord, Lille compte plus de 220 000 habitants et son agglomération plus d’1,1 million. Située au cœur d’un axe européen majeur, la capitale des Flandres est devenue incontournable. Comme dans toute grande ville, les transports en commun sont un défi majeur. C’est dans les années 1970 que Lille décide de se doter d’un métro, les travaux commençant en 1977. Six ans plus tard, le président de la République François Mitterrand inaugure en grande pompe la ligne 1 du métro lillois. Il faut dire que cette réalisation méritait bien un hommage présidentiel, la cité nordiste devenant pour l’occasion la première ville du monde équipée d’un métro entièrement automatique. Une seconde ligne voit le jour en 1989 et le métro compte aujourd’hui 45 km de voies et soixante stations, pour une affluence de plus de 350 000 voyageurs chaque jour.

 

Trente ans après l’inauguration de la ligne 1, Lille se lance dans une nouvelle opération de grande envergure visant à faire passer les rames de la ligne 1 d’une longueur de 26 mètres à 52 mètres. Un chantier colossal qui nécessite de doubler la longueur des quais, mais absolument nécessaire au vu de l’augmentation constante du nombre de passagers (180 000/jour en 2013). Au total, ce sont au moins 620 millions d’euros qui sont investis pour augmenter la longueur des rames, mais aussi moderniser les 18 stations de la ligne. Plus de 200 entreprises sont impliquées dans ce projet et travaillent dans des conditions très particulières. En effet, afin, de ne pas perturber le trafic, les travaux doivent être conduits entre 1 heure et 5 heures du matin lorsque le métro a fermé ses portes. La moitié du parc de rames va voir sa longueur doublée, ce qui va permettre d’absorber 50 % de voyageurs en plus. Par ricochet, la ligne 2 verra sa capacité de transport augmentée de 30 %, en récupérant certaines rames de la ligne 1.

LE NOUVEAU MÉTRO LILLOIS PREVU POUR 2018

Initialement, la ligne 1 du métro new-look de Lille devait être inaugurée en 2016. Les retards se sont néanmoins accumulés et le chantier prendra au final deux ans de plus pour être achevé. Un retard très conséquent, qui s’explique par la complexité de la tâche et quelques imprévus. Travailler de nuit entre 1 et 5 heures du matin est une des raisons du problème rencontré. Des opérations de désamiantage imprévues ont également joué un rôle, tout comme de nouvelles normes sécuritaires et sismiques. Le métro lillois ne sera donc pas prêt pour accueillir les supporters lors de l’Euro 2016, mais à l’horizon 2018, il devrait permettre de désengorger considérablement le trafic de transports en commun.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.