Actualité

Les cadres rêvent de quitter Paris

Publié le 27 novembre 2015 à 08h44 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 14h26
Les cadres rêvent de quitter Paris
Le site leader du recrutement des cadres, Cadremploi, a publié en septembre les résultats d’une enquête qui révèle que huit cadres franciliens sur dix rêvent de quitter Paris pour s’installer en région.Parmi les motifs qui poussent ces cadres à vouloir partir, c’est la durée de transport quotidien trop longue pour se rendre au travail qui arrive en tête pour 70% des sondés. Vient en seconde position le montant des loyers pour 58% d’entre eux, talonné par le coût de la vie pour 55% des sondés et le manque de proximité avec la nature pour 46%.

Ils recherchent donc logiquement un meilleur cadre de vie (87% des sondés) et une meilleure conciliation entre la vie personnelle et la vie professionnelle pour 64%. Pour y arriver, un cadre sur deux est prêt à accepter une rémunération inférieure ou à effectuer une reconversion professionnelle.

Ils sont cependant bien conscients des atouts de Paris, mais ces atouts ne suffisent pas puisque 36% des sondés déclarent envisager « peut-être » de partir en région et 44% affirment envisager « certainement » de quitter Paris. Dans le cadre de cette mobilité en région, la majorité des cadres propriétaires affirment vouloir vendre leur logement.

Cette tendance des Franciliens à vouloir quitter Paris n’est pas nouvelle. Le salon Parcours France, dédié à ces Parisiens en quête d’une nouvelle vie en région, organise en octobre sa 8e édition à l’Espace Champerret. Son site internet enregistre plus de 150.000 visiteurs par mois, signe fort de cette envie de partir.

Au rang des destinations préférées, Bordeaux arrive en tête suivie par Nantes, Lyon, Toulouse, Montpellier, Nice, Rennes puis Marseille.

Ces destinations prisées devraient donc connaître dans les prochaines années une arrivée de cadres parisiens qui dynamisera le marché immobilier. Un bon indicateur pour un investissement locatif dans ces villes, qu’il soit réalisé dans l’ancien ou dans le neuf avec le dispositif de la loi Pinel.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.