Actualité

Légère hausse des taux de crédit immobilier

Publié le 28 avril 2017 à 14h05
Légère hausse des taux de crédit immobilier
Les taux de crédit immobilier ont amorcé une hausse en fin d’année 2016. Cette hausse devrait se poursuivre en 2017, tout en restant contenue. Elle devrait être de 0,4% en moyenne, et les taux devraient globalement rester sous la barre des 2% pour des durées d’emprunt inférieures à 20 ans.

Le taux d’intérêt moyen pour un crédit immobilier était de 1,34% en décembre 2016. Il devrait atteindre 1,75% d’ici la fin de l’année. Cette hausse des taux est donc très restreinte, mais elle pourrait se cumuler avec une légère hausse des prix de l’immobilier qui a commencé dans certaines agglomérations. Selon les calculs du courtier Empruntis, une hausse de 0,5 % des taux d’intérêt pourrait exclure près de 8 % des acheteurs potentiels.

Heureusement, la réussite du projet immobilier ne dépend pas que du taux. La préparation du financement est ainsi essentielle. La constitution d’un apport personnel vient en déduction du montant à emprunter. La sollicitation de prêts aidés, tels que le PTZ ou le prêt Action Logement, contribue également à réduire le financement bancaire principal. Enfin, une durée de remboursement adaptée permet de réduire l’impact d’une hausse de taux d’intérêt.

Naturellement, une bonne négociation du prix immobilier contribuera également à limiter l’impact de cette hausse sur le projet d’achat immobilier. Cette légère hausse des taux d’intérêt des crédits immobiliers peut donc être compensée par plusieurs autres leviers du projet immobilier. Elle peut finalement s’avérer négligeable.

Certes, les hausses de taux de crédit immobilier viennent augmenter le coût global du projet immobilier. En raison des montants empruntés, une variation de quelques dixièmes de pourcent se traduit par une hausse du coût global de quelques milliers d’euros. Mais en répartissant ce surcoût sur la durée totale de remboursement, les mensualités n’augmentent que de quelques dizaines d’euros. L’allongement de la durée du crédit immobilier peut également permettre de maintenir le montant de la mensualité. Il y a donc deux options face à un taux d’intérêt qui augmente légèrement : augmenter le montant de sa mensualité, ou rallonger la durée de son crédit immobilier.

La capacité d’emprunt ne s’en trouve donc que très légèrement modifiée. Elle l’est à la marge au regard du montant global d’un projet immobilier. Ces hausses mineures de taux d’intérêt peuvent nécessiter d’ajuster votre budget mensuel, mais ne remettent en tout cas pas en cause, à elles seules, la possibilité de concrétiser un projet immobilier.

À lire également :

Thèmes :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.