Actualité

Le marché immobilier est en marche

Publié le 4 juillet 2017 à 15h12
Le marché immobilier est en marche
L’élection présidentielle n’a pas gelé le marché immobilier. Lors des précédentes élections, les Français se montraient frileux. Les taux de crédit immobilier attractifs et la perspective d’arrêt de dispositifs d’accompagnement à l’accession (PTZ, Pinel) dynamisent vraisemblablement le secteur.

Le nombre de transactions immobilières atteint progressivement un nouveau record historique. L’année 2017 devrait ainsi enregistrer près de 867 000 transactions.

Dispositifs d’incitation fiscale et taux d’intérêt très bas

Ce sont principalement les acquéreurs qui portent ce marché immobilier. L’habituel attentisme préélectoral n’a pas eu lieu. Les taux d’intérêt des crédits immobiliers restent très attractifs, même s’ils amorcent une légère remontée, et continuent de soutenir ce dynamisme. Au-delà de réduire le coût du financement immobilier, et donc le coût d’acquisition total d’un bien, ils ont permis d’élargir le nombre de Français susceptibles de devenir propriétaires. Le prolongement du Prêt à Taux Zéro, dans l’ancien, tout comme l’augmentation du montant finançable, jusqu’à 40% de l’opération, ont largement contribué à inciter les primo accédants à se lancer. Ils ont ainsi été plus nombreux à être éligibles au PTZ.

Les investisseurs ont, quant à eux, soutenu le marché immobilier neuf. Le dispositif Pinel est ainsi à l’origine de 55% des acquisitions de logements neufs, sur l’année 2016. La fin attendue, mais pourtant vraisemblablement repoussée, de ce dispositif, ainsi que les taux bas, ont incité les Français à réaliser un investissement locatif.

Une hausse des prix s’amorce

Avec ce dynamisme, les prix de l’immobilier ont également amorcé une légère hausse. Elle devrait être de l’ordre de 2% en 2017. Certaines zones géographiques, bénéficiant de nouveaux atouts, connaissent toutefois une croissance plus rapide. À Bordeaux par exemple, la liaison TGV qui reliera Paris en 2h04 dès le mois de juillet, n’est pas étrangère à une hausse des prix de près de 6%, depuis le début de l'année.

Le cumul de conditions attractives soutient donc le dynamisme du marché immobilier. Des taux d’intérêt attractifs, des dispositifs d’incitation fiscale, et surtout le risque de ne pas en profiter, précipitent les porteurs de projets immobiliers. Ces conditions fluidifient également le marché. Les vendeurs sont ainsi enclins à réinvestir le produit de leur vente dans l’achat d’un bien immobilier pour bénéficier, à leur tour, de ces conditions avantageuses. Les prix de l’immobilier commencent toutefois à remonter, conséquence logique d’une demande dynamique. Cet emballement devrait donc se calmer légèrement dans les prochains mois.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.