Actualité

Le centre ancien de Rennes fait peau neuve

Publié le 11 mars 2016 à 13h35 - Mis à jour le 11 avril 2017 à 10h01
Le centre ancien de Rennes fait peau neuve
Depuis 2011 le centre ancien de Rennes a entamé une mue importante. De nombreux logements et immeubles ont été rénovés au cours d’une première tranche de travaux achevée en 2016. Une seconde tranche est désormais au programme. La requalification du centre ancien va se poursuivre jusqu'en 2023 : 150 immeubles, soit 1 000 logements, vont être réhabilités pour des travaux estimés à 80 millions d’euros. Grâce à cet effort important, le centre ancien de Rennes, commerçant, dynamique et véritable atout touristique, va faire peau neuve et symbolisera le dynamisme de la capitale bretonne.

LE CENTRE ANCIEN DE RENNES, UN ATOUT POUR LA VILLE

Le centre ancien de la ville de Rennes s’étend sur 60 hectares et abrite plus de 1 600 immeubles. De nombreuses constructions anciennes à colombages lui confèrent un charme indéniable. Chaque année, ce sont des milliers de touristes qui défilent dans ses rues. Il y a quelques années, la municipalité a décidé de prendre à bras le corps le problème de la dégradation de l’habitat dans cette partie de la ville. Certains travaux d’entretien ou de réhabilitation n’avaient pas été menés depuis trop longtemps et 600 immeubles dégradés avaient été identifiés. Un non-sens pour une commune de plus de 210 000 habitants particulièrement dynamique. Rennes, capitale de la Bretagne, a ainsi été désignée troisième ville la plus attractive de France en 2013. D’importants travaux de réhabilitation ont donc été décidés, en deux phases distinctes.

2011-2016, LE CENTRE ANCIEN DE RENNES ENTAME SA MUE

Réhabiliter le centre ancien de Rennes c’est avant tout rénover les immeubles et logements en ayant besoin. Le but est aussi de lutter contre la précarité énergétique et l’insalubrité, sans oublier les questions de sécurité de l’habitat. Améliorer l’offre de logements, conforter l’attractivité du centre-ville étaient également des axes forts des travaux entrepris entre 2011 et 2016. Au total, 80 copropriétés et 750 logements ont fait l’objet d’une réhabilitation. Ce sont 187 copropriétés privées qui ont également bénéficié d’un accompagnement. Le montant des travaux atteint les 68 millions d’euros. Une véritable manne financière pour de nombreux artisans et entreprises du bâtiment de la région. Rennes Métropole et l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) ont contribué à subventionner les travaux à hauteur de 25 millions d’euros d’aides aux propriétaires privés.

2016-2023, 80 MILLIONS SUPPLÉMENTAIRES VONT ETRE INVESTIS

La Ville de Rennes et Rennes Métropole ont décidé de lancer la seconde phase des travaux dans la foulée. Dès le début de l’année 2016 plusieurs concertations ont été réalisées, avant le début des travaux proprement dit. Ceux-ci seront une nouvelle fois très importants : 150 immeubles sont concernés par l’opération, soit pas moins de 1 000 logements. Également 35 immeubles supplémentaires vont bénéficier d’un accompagnement préventif. Au total, le coût des travaux à venir, dont l’échéance est prévue pour 2023, est estimé à 80 millions d’euros. L’ANAH devrait subventionner ceux-ci à hauteur de 19 millions. La Ville de Rennes s’engage pour sa part à investir 15 millions d’euros, 5 millions supplémentaires provenant de Rennes Métropole. Le reste à la charge des propriétaires et copropriétaires concernés. A terme, le centre-ville de Rennes retrouvera ainsi tout son cachet et devrait conforter son attractivité.

Retrouvez les programmes neufs de Crédit Agricole Immobilier à Rennes :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.