Actualité

La Tour Montparnasse fait peau neuve

Publié le 27 décembre 2017 à 18h08 - Mis à jour le 11 janvier 2018 à 11h42
La Tour Montparnasse fait peau neuve
C’est parti : le projet de rénovation de la Tour Montparnasse a été validé. Les travaux devraient démarrer en 2019 pour une durée de cinq ans, avec un objectif en tête : que la Tour flambant neuve soit ouverte au public à l’occasion des Jeux olympiques de 2024. Véritable aboutissement pour la plus grande copropriété tertiaire d’Europe, cette rénovation marquera également un virage architectural. 

Une rénovation à la pointe des tendances architecturales

La rénovation de la Tour Montparnasse devrait bénéficier des dernières tendances architecturales, à l’instar d’une conception bioclimatique qui viendra modifier l’enveloppe de la façade.
Au-delà de l’aspect esthétique, cette réalisation a également pour but d’optimiser la consommation énergétique : le nouveau bâtiment devrait permettre de diviser par dix les niveaux de consommation actuels, avec un taux d’autonomie de 70 % !

La façade bioclimatique intégrera un système de récupération des eaux de pluie, des espaces végétalisés sous forme de terrasses dans les premiers étages, ainsi qu’une serre de 18 mètres de haut au sommet de la Tour (ce qui, au passage, fera passer la hauteur du plus haut gratte-ciel parisien à 230 mètres, contre 210 aujourd’hui).

À cette occasion, les copropriétaires bénéficieront aussi d’un désamiantage – un sujet qui revenait souvent sur le tapis.

La Tour Montparnasse, plus grande copropriété tertiaire d’Europe

Près de 300 copropriétaires composent la copropriété Ensemble Immobilier Tour Maine-Montparnasse (EITMM).
Celle-ci est composée de plusieurs bâtiments, au-delà de la Tour elle-même : la tour CIT, le centre commercial et un autre immeuble de bureaux.

Nul doute que le nombre et la diversité des copropriétaires a compliqué les négociations autour du projet de rénovation.
Cette copropriété regroupe des grandes entreprises, des PME et des particuliers (propriétaires, entre autres, de places de parking).
Autant dire que les moyens mis sur la table pour financer les travaux sont très hétérogènes – pour un coût global estimé à près de 700 millions d’euros.
D’ailleurs, les charges de copropriété à elles seules s’élèvent déjà à 20 millions d’euros par an !

Il aura donc fallu plusieurs années avant que l'assemblée générale des copropriétaires parvienne à valider ce projet, en 2015.
C’est désormais chose faite. Rendez-vous en 2024 pour le résultat final !

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.