Actualité

La France en dixième position du mal-logement en Europe

Publié le 25 octobre 2016 à 16h43 - Mis à jour le 2 mars 2017 à 15h44
La France en dixième position du mal-logement en Europe
La Fondation Abbé Pierre, en lien avec la Fédération européenne des associations nationales travaillant avec les sans-abri, a publié fin août un nouveau classement des pays européens en matière de mal-logement. La France arrive en 10e position, et gagne deux places par rapport à 2015.

Ce classement des pays européens en matière de mal-logement s’établit selon plusieurs critères. Eurostat, instance statistique de l’Union européenne, suit l’évolution de différents indicateurs économiques, sociétaux et démographiques pour l’ensemble des pays européens. Entre autres, Eurostat évalue le coût du logement, le taux de foyers en situation d’impayés liés au logement, la précarité énergétique des citoyens ou bien encore la sur-occupation et l’insalubrité.

Le développement du logement social et le système d’allocations français (APL) contribuent à limiter le taux d’effort des ménages en matière de coût du logement. Les Français sont ainsi très peu nombreux à consacrer plus de 40% de leurs revenus au logement. Ils sont en revanche nombreux à devoir faire face à des impayés. Concernant les autres indicateurs, la France est dans la moyenne.

Les impacts des politiques d’austérité sur le logement se confirment dans ce classement. La Grèce chute ainsi à la 28e et dernière place. Des coupes budgétaires sur les allocations logement au Royaume-Uni lui font également perdre huit places, le positionnant au 20e rang.

Aux premières places se trouvent la Finlande, l’Irlande et le Luxembourg. Parmi les raisons de cette bonne position : la baisse des prix de l’immobilier et celle des montants empruntés. L’accession à la propriété s’en trouve facilitée.

La situation du mal-logement dans les pays européens évolue d’année en année. Des évolutions permises par un meilleur contrôle de l’endettement lié au crédit immobilier, une offre élargie de logements sociaux et des aides au logement qui permettent d’améliorer nettement la situation. La France progresse ainsi de deux places, entre autres grâce à des taux de crédit immobilier attractifs et des dispositifs qui soutiennent les projets immobiliers (PTZ, Eco-PTZ, APL).

 À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.