Actualité

La feuille de route du Ministère du Logement

Publié le 12 novembre 2015 à 11h02 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 18h25
La feuille de route du Ministère du Logement
Sur son site Internet, le Ministère du Logement publie ses chantiers prioritaires. Ce qui permet de déterminer sa feuille de route.Au programme : un plan de relance de la construction, le soutien à la ruralité, favoriser la mixité sociale, le Grand Paris, l’hébergement et le logement des personnes en difficultés et enfin la loi ALUR.

La relance de la construction est déclinée en 5 axes : favoriser l’accession à la propriété, simplifier les règles de construction et développer l’innovation, augmenter l’offre de logements neufs, sociaux et intermédiaires, renforcer la mobilisation du foncier par le don ou la vente à forte décote de terrains publics et par l’incitation fiscale pour les terrains privés, et enfin rénover les logements.

Cette relance se poursuit avec des mesures récentes telles que la réduction du délai d’instruction des permis de construire à 5 mois depuis juillet 2015, la vente de terrains publics à prix réduit pour les programmes de construction comprenant du logement social ou la création d’un fonds national des aides à la pierre pour mieux répartir l’investissement dans les programmes de logements sociaux.

Le soutien à la ruralité vise quant à lui à redynamiser les territoires ruraux en garantissant à chacun un égal accès aux services. Le récent Comité interministériel aux ruralités vient par exemple d’étendre le Prêt à Taux Zéro (PTZ) dans l’ancien avec travaux à l’ensemble de la zone C soit près de 30 000 communes (lien article 3 : PTZ 2016).

Pour favoriser la mixité sociale, le Ministère travaille notamment sur le contrôle de la bonne application de la loi SRU pour laquelle le Préfet peut désormais se substituer aux maires et préempter des terrains pour atteindre le seuil de 20% de logements sociaux par ville.

En Île-de-France, c’est le Grand Paris qui concentre l’attention du Ministère du Logement avec l’avancement des travaux d’infrastructures, dont les projets architecturaux des futures gares du Grand Paris qui sont régulièrement dévoilés. La réquisition du foncier pour permettre la construction de nouveaux programmes immobiliers est également en marche et formalisée dans le « Plan de mobilisation pour le logement en Île-de-France ».

Le lancement du dispositif Solibail, cette année, vise à réduire l’hébergement des personnes en difficultés à l’hôtel en faisant naître un parc de logements pris à bail par des associations qui logent des ménages fragiles tout en offrant une garantie du paiement du loyer pour les propriétaires qui ont réalisé un investissement locatif.

Enfin, la loi ALUR conclut cette liste de chantiers prioritaires, dont les 177 mesures se déclinent actuellement en 80 décrets publiés progressivement.

Le Ministère du Logement a ainsi lancé un plan global qui couvre tous les territoires et tous les publics, en activant des leviers variés au niveau de la construction de l’offre de logements ou en fluidifiant les parcours résidentiels. Les prochains mois devraient donc être riches de nouvelles mesures concrètes.

Thèmes :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.