Actualité

L’immobilier hybride : un seul bâtiment pour de nombreux usages

Publié le 12 décembre 2017 à 17h22 - Mis à jour le 11 janvier 2018 à 10h57
L’immobilier hybride : un seul bâtiment pour de nombreux usages
Pour les investisseurs immobiliers, il est parfois difficile de choisir son projet. Faut-il investir dans l’immobilier résidentiel locatif ? Opter pour un local commercial ? Ou bien aller voir du côté du tertiaire ? Une solution innovante permet de ne pas avoir à choisir : avec l’immobilier hybride, il est possible de mixer les usages et les besoins pour sécuriser son investissement. Revue de détail.

Viser le potentiel d’un bien immobilier plus que son usage préétabli

Généralement, la typologie d’un bien immobilier détermine son usage.
Celui-ci est préétabli : un local commercial ne peut pas être utilisé comme résidence principale, et inversement.
Mais cette limitation touche à sa fin.
Les évolutions architecturales, techniques et esthétiques permettent désormais de gommer les contraintes relatives à la destination des biens.

Concrètement, une gare peut devenir un logement ou un appartement servir de bureaux pour une start-up.
Pour les investisseurs qui cherchent à sécuriser leur projet de placement, cette solution offre une belle opportunité : viser le potentiel du bien plutôt que de se limiter à son usage préétabli.

La flexibilité permise par l’immobilier hybride

Le principe de l’immobilier hybride permet de (re)penser l’usage d’un bâtiment au gré des tendances et des opportunités.
Un appartement, par exemple, peut être mis en location vide, en location meublée ou en colocation.
Il peut également se changer en bureau pour une entreprise, voire en espace de coworking pour des freelances.

À l’échelle d’un bâtiment, différents usages sont possibles : une zone va regrouper quelques logements, une autre des bureaux, et un local commercial venir compléter l’occupation.
Ensuite, tout l’intérêt de l’hybridation immobilière réside dans la capacité de cette configuration à se moduler en fonction des besoins.
Le local commercial ne trouve pas preneur ?
Aucun problème : il suffit de le convertir en espace de bureaux !
Cette modularité se prévoit en amont, afin d’éviter des travaux coûteux de changement d’usage – et d’assurer la rentabilité de l’opération.

Un investisseur immobilier qui jette son dévolu sur un bien donné a donc tout intérêt à choisir une surface flexible et évolutive.
En ayant l’opportunité de varier les usages, il pourra également diversifier ses locataires, ses activités… et ses revenus !

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.