Actualité

Investissement locatif : les conditions de classement des résidences de tourisme ont été assouplies

Publié le 20 mai 2015 à 08h04 - Mis à jour le 20 mars 2017 à 17h38
Investissement locatif : les conditions de classement des résidences de tourisme ont été assouplies

Bénéficier de certains avantages fiscaux, comme le dispositif Censi-Bouvard notamment, en investissant dans une résidence de tourisme (établissement commercial d'hébergement classé, faisant l'objet d'une exploitation permanente ou saisonnière) implique que celle-ci soit classée en tant que telle. À défaut, la réduction d’impôt peut être remise en cause.

Auparavant, pour être classés « résidence de tourisme », les établissements devaient être constituées d’au minimum 70% de logements loués meublés. Depuis le 01er avril 2015, un décret vient d’assouplir ces conditions de classement en passant le seuil minimum de logements loués meublés dans la résidence de 70% à 55 %.  

À noter : l’abaissement du seuil est réservé aux résidences exploitées depuis plus de neuf ans et dont le classement est arrivé à échéance le 1er avril 2015. Il doit, par ailleurs, être entériné par un vote en assemblée générale des copropriétaires.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.