Actualité

Focus sur l'opération d'urbanisme d'intérêt national Orly-Rungis-Seine Amont

Publié le 29 décembre 2015 à 10h08 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 15h00
Focus sur l'opération d'urbanisme d'intérêt national Orly-Rungis-Seine Amont
L’opération d’urbanisme d’intérêt national (OIN) Orly-Rungis-Seine Amont est l’un des plus grands projets d’aménagement actuellement mené en France. Le territoire concerné s’étend sur 71 km2 et regroupe 160 000 emplois et 335 000 habitants. D’ici à 2030, de nombreuses opérations vont être menées par l’EPA (Établissement Public d’Aménagement). Le logement, les transports et le développement durable sont au cœur de ce projet d’envergure. Le but de l’opération : redonner à ce territoire son rôle stratégique et structurel au sein de la région Ile-de-France.

L’OIN ORLY-RUNGIS-SEINE AMONT, UN PROJET SUR 20 ANS

L’opération d’urbanisme d’intérêt national (OIN) 0rly-Rungis-Seine Amont a vu le jour en 2007, grâce à la volonté de l’État de donner un nouveau souffle à cette partie de la région Ile-de-France. C’est la même année qu’a été créé l’établissement public d’aménagement (EPA) destiné à diriger ce projet d’envergure. En 2009, le plan d’action a été acté et les travaux ont débuté. Ceux-ci vont se poursuivre jusqu’en 2030. Sur ce territoire de 71 km2, 12 communes sont concernées par l’OIN : Alfortville, Choisy-le-Roi, Vitry-sur-Seine, Ivry-sur-Seine, Villeneuve-Saint-Georges, Rungis, Orly, Thiais, Ablon-sur-Seine, Villeneuve-le-Roi, Valenton et Chevilly-Larue. L’EPA a en charge la coordination des actions à mener pour redonner à la zone Orly-Rungis-Seine Amont son rôle stratégique majeur au sud de Paris. L’ensemble des travaux est financé à parts égales par les communes, l’État, le département du Val-de-Marne et la région Ile-de-France.

LE LOGEMENT AU CŒUR DU PROJET DE L’OIN ORLY-RUNGIS-SEINE AMONT

L’OIN Orly-Rungis-Seine Amont poursuit plusieurs objectifs. Il s’agit tout d’abord de renforcer l’économie locale. Celle-ci s’appuie sur une industrie solidement implantée et divers acteurs majeurs tels que le MIN (Marché d’Intérêt National) de Rungis et l’aéroport d’Orly. Au total, plus de 160 000 emplois existent à ce jour et l’objectif est de parvenir à en créer 1 000 de plus tous les ans. Un développement économique  qui va bénéficier directement aux plus de 335 000 habitants de ce territoire. Ceux-ci vont notamment voir le parc immobilier se développer. Jusqu’en 2030, l’EPA a ainsi programmé la création de 3 000 nouveaux logements par an. De plus, 10 000 logements privés insalubres ou dégradés vont être reconstruits, tout comme 4 000 logements sociaux. Au final, ce sont donc 74 000 logements qui vont voir le jour. De quoi booster l’offre immobilière au sein d’une région où les tarifs restent en moyenne plus attractifs que dans le reste de l’Ile-de-France.

TRANSPORTS ET DÉVELOPPEMENT DURABLE, DEUX ASPECTS MAJEURS DE L’OIN

Qui dit augmentation constante de la population dit réorganisation de l’offre de transports. L’EPA va s’attacher à coordonner et renforcer les accessibilités externes et internes des douze communes concernées par l’OIN. Des boulevards multimodaux vont voir le jour pour accueillir le transport routier, les transports en commun, mais aussi des pistes cyclables. Les gares seront également repensées pour les transformer en pôles multimodaux modernes. L’offre de transports en commun sera accrue, afin de favoriser les transports doux. Une volonté qui s’inscrit dans un souci de développement durable symbolisé par une charte axée sur les objectifs fixés par le Grenelle de l’environnement. Logement, emploi, transports, développement durable, l’OIN Orly-Rungis-Seine Amont est présente sur tous les fronts et va profondément modifier la physionomie de ce territoire. Celui-ci va devenir à la fois plus attractif et plus agréable à vivre.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.