Actualité

A Bastia, le projet de grand port de la Carbonite se précise

Publié le 16 janvier 2017 à 09h23 - Mis à jour le 17 mars 2017 à 14h27
A Bastia, le projet de grand port de la Carbonite se précise
Le port Saint-Nicolas de Bastia est le plus important de Corse. Problème : il arrive à saturation et ne répond plus aux enjeux économiques de demain. Pour se donner un nouvel élan, la préfecture de la Haute-Corse souhaite se doter d’un nouveau port. Depuis une dizaine d’années, le projet est débattu, parfois contesté, mais il semble désormais sur de bons rails ! Ce sont 500 millions d’euros devraient être investis pour la création du port de la Carbonite, la fin des travaux étant attendue au plus tard en 2024.

Le port de Bastia véritable poumon économique de la ville

2,5 millions de passagers, 750 000 véhicules, 2,4 millions de tonnes de fret chaque année : voici ce que représente le port Saint-Nicolas de Bastia. Cela en fait, et de loin, le plus grand port de commerce de Corse et le deuxième de France en termes de trafic de passagers. Manne économique pour la cité bastiaise, mais aussi pour l’ensemble de l’île, le port est aujourd’hui dépassé. A l’heure où les grands bateaux sont de plus en plus nombreux, il ne peut pas accueillir de navires de plus de 170 mètres. A terme, cela pose un vrai problème pour l’accueil des touristes et des marchandises. De plus, sa situation à proximité du centre-ville génère des nuisances à cause du trafic routier intense. Car 95% des véhicules transitent dans le sud de Bastia où la qualité de l’air s’en ressent, sans parler des nombreux embouteillages. C’est de cette problématique qu’est né le projet de grand port Bastia-Corse.

500 millions pour le nouveau port de Bastia

Situé en périphérie de ville, le site de la Carbonite possède tous les atouts pour accueillir le futur grand port de Bastia. Des études de faisabilité sont menées régulièrement depuis 2006 et le projet a aujourd’hui pris forme. Avec 15 à 18 hectares de terre-pleins et 9 postes à quai pouvant accueillir des navires à fort tonnage, le port de la Carbonite répondra aux exigences futures pour l’accueil des voyageurs et marchandises. Ce projet de grande envergure est estimé à 500 millions d’euros. Mais les retombées économiques attendues sont considérables. Les travaux devraient débuter en 2018 pour s’achever au plus tard en 2024. Durant cette période, 5 000 à 7 000 emplois seront créés pour le chantier en lui-même et le nombre d’emplois directs liés au fonctionnement du port de la Carbonite est estimé à 1 200.

Un port qui va influer sur le paysage urbain de Bastia

L’impact du port de la Carbonite ne se traduira pas seulement au travers de son activité propre. C’est en effet la ville entière qui sera impactée. Dans le sud de la cité, le trafic lié à l’activité du port Saint-Nicolas va considérablement se réduire. De plus, le port Saint-Nicolas va être transformé. Il sera entièrement dédié à la plaisance, la pêche et le tourisme. Les espaces libérés grâce à l’arrêt du trafic commercial pourront être réaménagés, embellis et requalifiés. La proximité immédiate du centre-ville fera de Bastia une véritable ville-port. Cette mutation profonde devrait avoir un impact très positif sur l’ensemble du secteur. De quoi favoriser l’investissement immobilier à Bastia à long terme et profiter du renouveau de la ville. Un dynamisme qui se retrouvera autour du nouveau port de la Carbonite, prévu pour devenir un véritable pôle d’échanges multimodal, avec notamment une nouvelle desserte routière, des accès pour piétons et vélos et un renforcement des transports collectifs.

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.