Actualité

8 Parisiens sur 10 sont prêts à gagner moins pour gagner leur exil

Publié le 29 novembre 2016 à 16h48 - Mis à jour le 24 mars 2017 à 14h37
8 Parisiens sur 10 sont prêts à gagner moins pour gagner leur exil
Le site de recrutement Cadremploi a récemment publié une enquête sur les Parisiens qui souhaitent s'installer en région. Pour pouvoir y parvenir, certains sont prêts à baisser leur salaire. Le marché de l’immobilier, plus accessible en région, compense souvent la perte.

Alors que la capitale représente un Saint-Graal pour nombre de Français, certains de ceux qui y vivent rêvent de territoires plus tranquilles. Ils recherchent, en effet, un environnement verdoyant et une qualité de vie plus douce, loin du tumulte parisien.

Mais le marché de l'emploi en région n'est pas aussi dynamique que celui de Paris, tant au niveau du nombre d’offres d'emploi que du niveau de rémunération. Malgré cela, certains Parisiens sont prêts à faire des concessions sur le salaire pour pouvoir s'installer en région.

D’après cette enquête, huit Franciliens sur dix sont prêts à baisser leur salaire au profit d’une vie en région. 53% des cadres franciliens se disent insatisfaits de leur situation actuelle. Les transports arrivent en tête des raisons de cette insatisfaction (70%), suivis par le coût du logement (57%) et enfin par la pollution (55%). 83% des cadres franciliens sont disposés à faire des concessions, que ce soit au niveau du salaire (54%), d’un changement de métier (48%) ou d’un niveau de poste moins élevé (36%).

Derrière la baisse nette de salaire, il faut prendre en compte le coût de la vie en région. Celui-ci est généralement moins élevé qu’à Paris. Dès lors, malgré une baisse de salaire net, un Parisien peut en réalité gagner en reste à vivre, si cette baisse de salaire reste moins importante que la baisse du coût de la vie. Un salaire inférieur peut paradoxalement rimer avec un meilleur pouvoir d’achat.

L'immobilier est un des premiers facteurs sujet à de fortes variations en fonction de la zone géographique. Étant le premier poste de dépense des ménages français, il reste le principal levier pour permettre l’aboutissement d’un projet de déménagement. Le marché de l'immobilier en région permet d'acquérir un bien équivalent pour un prix nettement inférieur à ceux pratiqués en Île-de-France.

À capacité d’emprunt équivalente, un acheteur pourra financer un crédit immobilier pour l’achat d’un bien de plus grande superficie ou de meilleur standing, si cet achat a lieu en région. Pour un bien immobilier similaire, le coût de l’acquisition et du prêt immobilier ont toutes les chances d’être réduits.

Revenir vivre en région est un projet de vie qui touche de nombreux Parisiens. Pour y arriver, ils sont prêts à baisser leur salaire. Au final, cette baisse de salaire n'est pas forcément une fatalité. En accédant à un marché immobilier moins coûteux en région, elle peut même devenir une opportunité d’amélioration du pouvoir d'achat.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.