Actualité

Troisième conférence Habitat des Nations Unies

Publié le 23 janvier 2017 à 17h45 - Mis à jour le 21 mars 2017 à 12h18
Troisième conférence Habitat des Nations Unies
Les Nations Unies sont connues pour intervenir dans le domaine militaire ou humanitaire, mais elles réfléchissent également à certaines thématiques sociétales. Du 17 au 20 octobre 2016 s’est tenue la Conférence Habitat III des Nations Unies. Elle pose des orientations pour l’habitat de demain.

Une réflexion mondiale

La Conférence Habitat III a regroupé 197 pays, qui se sont interrogés sur l’avenir de nos villes. Réunis à Quito, en Équateur, ils ont travaillé sur l’ensemble des dimensions liées au logement et au développement urbain durable. La précédente conférence avait eu lieu en 1996. Les orientations définies par cette Conférence, en raison de leur ampleur géographique, sont données pour les vingt prochaines années.

Des chiffres alarmants

Les chiffres clés sont parfois alarmants. Les Nations Unies ont projeté plusieurs évolutions dans la lignée des politiques actuelles sur le logement. Elles ont également chiffré les conséquences actuelles de notre habitat. Elles nous apprennent ainsi que « les zones urbaines consomment 76% des ressources naturelles mondiales et 70% de l’énergie mondiale ». Elles estiment par ailleurs que « la population des bidonvilles pourrait s’élever à 1 milliard de personnes en 2030. »

Trois priorités pour les vingt prochaines années

Trois priorités, portées par la France, ont été retenues par la Conférence :

  1. La lutte contre la pauvreté et l’exclusion urbaine

  2. La transition écologique et énergétique

  3. Le développement d’un urbanisme collaboratif qui met les citoyens au coeur de l’évolution de leur ville

Ces priorités, partagées par les 197 pays, ont donné lieu à la signature d’un accord. Le Nouvel Agenda Urbain fixe un « cadre stratégique et normatif en matière d’urbanisme pour les deux décennies à venir ».

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.