Actualité

Les syndics engagés dans la rénovation énergétique

Publié le 3 février 2016 à 11h01 - Mis à jour le 1 mars 2017 à 17h53
Les syndics engagés dans la rénovation énergétique
Le Plan Bâtiment Durable a été lancé en janvier 2009, avec pour objectif de fédérer les acteurs du bâtiment et de l’immobilier autour de la performance énergétique. Avec 44% de la consommation d’énergie en France due au secteur du bâtiment, il est le secteur économique le plus énergivore. Il génère d’ailleurs près du quart des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Réfléchir ensemble, partager les bonnes pratiques, font partie des moyens utilisés par ces acteurs pour accompagner la transition énergétique. De ces travaux sont nées deux chartes.

Une charte pour l’efficacité énergétique des bâtiments tertiaires, publics et privés, qui représentent à eux seuls près d’un tiers des consommations énergétiques du secteur pour seulement un quart des surfaces bâties.

Une autre charte, de mobilisation pour la rénovation énergétique des copropriétés, vise à améliorer la performance énergétique des logements résidentiels en copropriété. Les syndics, de par leur rôle de gestionnaire de 8,5 millions de logements, sont donc naturellement au cœur de cette charte.

Après une première vague de signatures début 2015, de nouveaux syndics ont signé cette charte en octobre et novembre derniers ce qui porte le nombre à plus de 170 signataires fin 2015.

Cela peut sembler anecdotique, quand on sait qu’il y a plus de 10.000 syndics de copropriété professionnels en France, mais certains acteurs majeurs ont d’ores et déjà signé cette charte, tels que Century 21, Foncia ou Nexity. Ces nouveaux signataires confirment l’enjeu et la priorité de l’efficacité énergétique des logements.

Les copropriétaires doivent donc logiquement se préparer à un nombre accru d’audits et de diagnostics sur cette thématique. À plus longue échéance, il pourrait y avoir des vagues de travaux d’amélioration de la performance énergétique des immeubles qui imposeront aux propriétaires d’en assurer le financement.

À lire également :

Thèmes :

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.Dans le cadre de la réglementation de l’éco-prêt à taux zéro en vigueur au 1er janvier 2016 susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant de prêts destinés à financer uniquement des travaux, le prêt prendra la forme d’un prêt immobilier ou d’un prêt à la consommation en fonction de la nature de la garantie demandée par votre Caisse régionale.  Pour un prêt immobilier, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. Pour un prêt à la consommation, vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires.

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.