Actualité

L’agriculture s’invite en ville

Publié le 30 novembre 2016 à 13h26
L’agriculture s’invite en ville
Les territoires urbains s’étendent progressivement. L'agriculture, au lieu de se voir déportée, finit par s'inviter au cœur des villes.

Les citadins sont nostalgiques de certains éléments ruraux, notamment la verdure et le cadre naturel. Ils souhaitent de plus en plus retrouver ces éléments au sein de leur habitat. La végétalisation des villes, forte tendance du moment, permet de ramener la nature au cœur des villes. Tous les espaces se trouvent végétalisés : voiries, façades ou encore les toitures. Une autre dimension de ce retour au naturel émerge, celle de l'agriculture.

La culture des fruits et légumes est ainsi introduite sous forme de serre urbaine ou de jardin potager collectif. Initialement à vocation sociale, certains projets deviennent des stratégies commerciales, en rapprochant les produits alimentaires naturels des consommateurs.

L’agriculture, c'est également l’élevage. Certains programmes commencent ainsi à faire revenir l’élevage d'animaux en ville. À Marseille, par exemple, un élevage de chèvres et de brebis s'est installé au pied d'immeubles HLM. La ville d'Albi, en imposant des espaces agricoles au plus proche de sa ville, a également initié cette démarche, avec comme horizon l'autosuffisance alimentaire.

Certaines villes, en raison d'une densité d'habitation faible, sont plus propices à ces mutations et au retour du végétal et de l'agriculture au cœur de leur espace. Les initiatives, en tous les cas, se multiplient.

L’agriculture prépare un retour en force au sein des villes. Entre développement durable, écologie, végétalisation, et maintenant agriculture urbaine, le visage des villes françaises est en train de changer. Paradoxalement, la technologie est également plébiscitée. La cité connectée et la domotique progressent. En clair, les villes françaises sont actuellement confrontées à une double tendance : plus de modernité dans un retour aux sources.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.