Actualité

A quoi va ressembler la ville de demain ?

Publié le 13 août 2018 à 08h41
A quoi va ressembler la ville de demain ?
A l'occasion du Mipim, nous avons pu découvrir à quoi ressembleraient les villes d'ici quelques années. A l'heure des préoccupations écologiques et d'une volonté de favoriser le bien-être, les villes doivent se réinventer. A quoi ressemblera la ville de 2050 ? C'est ce que nous allons découvrir.

Une ville plus écologique

En 2050, deux tiers des habitants de notre planète seront citadins. Or, nos villes actuelles ne sont pas pensées pour accueillir dans les meilleures conditions autant de monde. Les ressources naturelles s'épuisent peu à peu, la pollution est tout aussi atmosphérique que sonore, bref, il est urgent de faire évoluer nos cités. La ville de demain sera plus verte. Cela passera par le développement de la mobilité douce (covoiturage, transports en commun, autopartage) et donc par une évolution des comportements. Les espaces de verdure vont également se multiplier. La nature en ville est un enjeu sociétal, cela favorise le bien-être des habitants mais aussi la biodiversité et une amélioration de la qualité de l'air. Et au-delà des espaces, les immeubles végétalisés seront plus nombreux, les toits seront exploités pour une agriculture urbaine.

Une ville toujours plus intelligente

La smart city n'a pas fini de faire parler d'elle. En 2050, des capteurs seront positionnés un peu partout dans la ville pour les lumières, les feux tricolores, etc. Une ville test a été créée à Champs-sur-Marne afin de vérifier l'intérêt de ces capteurs mais aussi leur durabilité. Le big data sera également toujours plus au cœur des pratiques afin de récolter des données, de les exploiter au mieux pour répondre aux attentes des habitants et communiquer avec eux. Naturellement, la connectivité sera améliorée avec la 5G. L'idée est d'utiliser la technologie pour que la vie en ville soit plus harmonieuse. 

Place à la verticalité

Pour accueillir une population grandissante qui souhaite vivre en ville, une seule solution : jouer sur la verticalité. Nous ne pouvons étendre notre territoire, c'est donc au niveau des immeubles qu'il va falloir trouver des perspectives d'évolution. Les bâtiments sont de plus en plus hauts et, si la solution se trouve ici, certains envisagent également d'exploiter les sous-sols. A l'ère des véhicules partagés, les parkings seront trop nombreux, des solutions seront envisagées pour exploiter ces espaces bientôt vacants en partie. 

Des immeubles peu gourmands en énergie

La ville de demain, ce sont aussi des immeubles qui, s'ils ne sont pas capables d'être autonomes, seront a minima moins gourmands en énergie. Mieux isolés, parfaitement orientés, dotés de larges baies vitrées pour faire pénétrer le soleil, tout sera pensé pour réduire les consommations de chauffage. Des consommations qui seront toujours mieux maîtrisées toujours grâce au big data qui permettra de réaliser des transferts d'énergie d'un bâtiment à l'autre.

Renforcer le lien social

Enfin, d'ici quelques années, l'objectif est de pouvoir renforcer le lien social, à une époque où les seniors souhaitent rester le plus longtemps possible chez eux. Nous pouvons d'ores et déjà constater que les bâtiments intergénérationnels se multiplient, c'est cela aussi l'avenir de notre société. 

A lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.