Actualité

Les Français ont gagné 9 mètres carrés en quarante ans

Publié le 5 mai 2017 à 10h53
Les Français ont gagné 9 mètres carrés en quarante ans
En quarante ans, les Français ont gagné en moyenne 9 mètres carrés par habitant dans leur logement. Les logements ne se sont pas agrandis, mais la taille des ménages s’est réduite. Le confort du logement s’est également amélioré.

La superficie d'un logement est l’une des premières caractéristiques prises en compte lors de la recherche d’un bien immobilier. Elle détermine, en effet, l'espace quotidien disponible pour se sentir bien chez soi. En fonction du nombre de personnes, elle doit être adaptée afin que chacun dispose de sa zone de confort. Logiquement, plus il y a d'occupants, plus le logement doit avoir une grande superficie. Mais la taille n'est pas la seule composante d’une superficie adaptée. La répartition de la superficie est également importante. Un grand studio de 80 mètres carrés ne suffira pas, par exemple, pour héberger 4 personnes de manière confortable. Il faut que cette surface soit répartie entre plusieurs pièces.

Une superficie adaptée au nombre d’occupants

Il est toutefois plus aisé d'aménager un grand espace plutôt qu'un petit. Il vaut donc mieux prévoir une superficie un peu plus grande, quitte à créer une pièce supplémentaire, plutôt que d’investir un logement trop petit. Les murs ne pourront, en effet, pas être reculés facilement.

La taille des logements a peu évolué. Les logements anciens, à peu de choses près, n’ont pas été agrandis. Pourtant, en raison de la diminution de la taille des ménages, la superficie moyenne par occupant a augmenté de 9 mètres carrés. Les familles nombreuses moins fréquentes et l’éclatement de la cellule familiale en cas de séparation expliquent notamment cette diminution de la taille du ménage.

La qualité des logements est en constante amélioration. « Le confort sanitaire de base est quasi intégralement acquis en 2013, alors qu’à la fin des années 1970, un logement sur quatre n’avait ni baignoire ni douche, et un sur quatre manquait de toilettes à l’intérieur ». La démocratisation des biens d’équipement a également contribué à cette amélioration du confort. La multiplicité des équipements dans le logement facilite le quotidien. Électroménager, cuisine équipée, radiateur individuel sont autant d'équipements qui se sont généralisés. Avec l'essor des nouvelles technologies et de la domotique, le confort ne cesse de progresser. De plus en plus, les habitants peuvent piloter leur logement pour le gérer au plus juste de leurs besoins.

Un niveau de confort supérieur aux années 70

L'évolution des modes de construction et la performance des matériaux contribuent également à l'amélioration du confort par une meilleure isolation, notamment thermique et phonique.

Les dispositifs fiscaux incitatifs, tels que le crédit d'impôt transition énergétique ou l'Éco Prêt à Taux Zéro, incitent les propriétaires à réaliser des travaux d'amélioration de la performance énergétique. Les logements moins énergivores sont également plus confortables. Au-delà de l'économie d'énergie, ils subissent moins les variations de température et offrent donc un confort constant au sein du logement.

À lire également :

Thèmes :

Toute une banque pour votre projet immobilier
Leader Français de la banque de proximité
Premier prêteur de France
2000 Conseillers spécialisés en habitat
Rappel sous 24h ouvrées
Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.