Guide Premier Achat immobilier

Vivre dans une maison troglodyte

maison troglodyte

07/09/2016
Mis à jour le 22/02/2017

Longtemps délaissées ou transformées en entrepôts pour les aliments ou le vin, les habitations troglodytes – surnommées « troglo » par les inconditionnels - suscitent de nouveau l’engouement des acheteurs. Creusées à flanc de falaises ou de coteaux elles permettent, en effet, de vivre en osmose avec la nature, dans un habitat atypique. Pour un voyage immobilier au centre de la terre, suivez le guide !

Une offre répartie sur l’ensemble du territoire

Celles du Val de Loire sont les plus connues, mais on trouve aussi des habitations troglodytes dans le Sud-Ouest, en Picardie et en Provence. Les prix varient suivant la localisation géographique et l’état du bien. Dans le Saumurois, par exemple, des « troglo » partiellement ou complètement rénovés sont accessibles à partir de 150 000 €.

Un habitat confortable

Oubliez les idées reçues : un logement troglodyte n’est pas forcément humide, froid et sombre !  Une bonne rénovation permet d’éviter ces aléas. Par exemple, l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) va supprimer les problèmes d’humidité. Quant à la température, elle est plutôt tempérée dans les maisons troglodytes car son amplitude n’excède pas 6 à 8° C. Compte tenu de l’inertie thermique de la pierre, l’intérieur est plus frais que l’extérieur en été et plus doux en hiver ; ce qui réduit les frais de chauffage et de climatisation ! Enfin, vous ne serez pas condamné à vivre dans l’obscurité. Un « troglo » peut, en effet, disposer de vastes surfaces vitrées en façade. De plus, si la couverture n’est pas trop épaisse, il est possible de créer des puits de lumière et, ainsi, de bénéficier d’un éclairage zénithal laissant le soleil entrer à flots.

Attention ! Si vous achetez une maison troglodyte à rénover, faites appel à un entrepreneur local ayant l’expérience de ce type de chantiers. Il saura sélectionner les matériaux et les techniques permettant de sécuriser le site et de vous assurer des conditions optimales de confort.

Des spécificités juridiques à prendre en compte

Dans un logement troglodyte, qui est propriétaire de quoi ? L’article 552 alinéa 1er du Code civil pose le principe selon lequel la propriété d'un terrain emporte la propriété du tréfonds. C’est-à-dire que si vous êtes propriétaire d’un terrain vous l’êtes aussi de son sous-sol. Mais il s’agit d’une simple présomption qui peut être rompue par la volonté des parties (au moyen d’un acte notarié, par exemple) ou les usages locaux et ce en application de l’article 1134 du Code civil qui prévoit que « les conventions légalement formées tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faites ».

En cas de superposition de plusieurs cavités appartenant à des propriétaires différents, celles-ci peuvent être soumises au régime de la copropriété ou à celui de de la « division en volumes »; avec des implications différentes dans les deux cas. Par exemple, la "division en volumes" n'oblige pas à créer de parties communes…Dans tous les cas un acte notarié doit être établi prévoyant le statut applicable.

Étudiez soigneusement tous ces points avec un notaire et un géomètre expert avant de vous engager.