Guide Premier Achat immobilier

Avez-vous droit au prêt 1% logement ?

le un pourcent logement

14/01/2015
Mis à jour le 17/03/2017

Vous envisagez d’acheter ou de faire construire votre résidence principale ? Renseignez-vous : vous êtes peut-être éligible au prêt « accession » d’Action logement (ex-1 % logement).

Si vous êtes salarié dans le secteur privé, vous avez sans doute accès au prêt « accession » d’Action logement et à son taux défiant toute concurrence de 1 %. Attention cependant, pour en bénéficier, vous devrez respecter un certain nombre de conditions.

Qui peut en bénéficier ?

A noter : depuis le 9 mars 2015, une partie des prêts (20 % au maximum) peut être attribuée sans condition de de ressources.

  • vous devez être primo-accédant, c’est-à-dire ne pas avoir déjà été propriétaire de votre résidence principale. À noter : si vous êtes en mobilité professionnelle (nouvel emploi, mutation…), vous pouvez bénéficier du prêt, même s’il ne s’agit pas de votre premier achat immobilier,
  • vous devez occuper le logement à titre de résidence principale (au moins huit mois dans l’année).

Pour quelles opérations immobilières ?

Vous pouvez bénéficier du prêt « accession » pour acquérir un logement ancien ou neuf. Il peut aussi servir à financer l’achat d’un terrain pour y faire construire, dans un délai maximal de 4 ans, votre future résidence principale. Attention, les logements sont soumis à une éco-conditionnalité : dans le neuf, ils doivent respecter la RT 2012 et, dans l’ancien, l’étiquette énergie doit être comprise entre A et D.

Des opérations immobilières un peu particulières peuvent aussi être financées grâce à ce prêt :

  • rachat de la part indivise de l'ex-conjoint suite à un divorce (rachat de soulte),
  • rachat par un propriétaire indivis de sa résidence principale, de l'intégralité des parts des autres indivisaires,
  • acquisition d'un logement dans le cadre d'une vente en viager, à condition que l'acquéreur l’occupe à titre de résidence principale.

Quelles sont les caractéristiques du prêt ?

Vous empruntez au taux de 1 % (prêts souscrits en 2015) sur une durée maximale de 20 ans.
Le prêt ne doit pas représenter plus de 30 % du coût total de l’opération. Son montant varie en fonction de la localisation géographique de l’opération.

Zones géographiques (1)

Montant minimal / maximal du prêt

Zone A

15 000 à 25 000 €

Zone B1

15 000 à 20 000 €

Zone B2

7 000 à 15 000 €

Zone C

7 000 à 10 000 €

(1) les zones géographiques sont définies dans un arrêté du 29 avril 2009.

  • Ces montants peuvent être majorés dans certaines situations : par exemple, pour la réalisation de travaux d’accessibilité (50 % du montant des travaux dans la limite de 16 000 €) et en cas de mobilité professionnelle (majoration de 5 000 €).
  • Les prêts sont distribués dans la limite des fonds disponibles : vous n’obtiendrez donc pas systématiquement le montant auquel vous avez, théoriquement, droit.

À qui s’adresser ?

L’accord de votre employeur est obligatoire. En fonction de la taille et du mode d’organisation de la société où vous travaillez, vous devrez adresser votre demande de prêt : au service logement, à la direction des ressources humaines ou, dans une petite structure, directement à votre employeur.

Le prêt n’étant pas lié à votre contrat de travail, vous n’aurez pas à le rembourser par anticipation si vous changez d’emploi.

Pour compléter votre financement, faites votre simulation de prêt en ligne

Pour aller plus loin :

© Uni éditions – MIG – mars 2015