Guide Premier Achat immobilier

Acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

Acheter un bien neuf ou un bien ancien

14/01/2015
Mis à jour le 14/02/2017

Vous êtes sur le point d’acheter, pour vous ou pour louer, et vous hésitez entre le neuf et l’ancien ? C’est une affaire de goût, d’emplacement, de budget et de calendrier. Si l’ancien représente la majorité du marché immobilier, le neuf présente aussi de sérieux avantages.

Pourquoi acheter du neuf ?

Les principaux avantages d’un achat de logement neuf :

  • une surface habitable optimisée, des aménagements adaptés à vos goûts et à vos besoins et, pour un appartement, la possibilité de profiter d'équipements collectifs en excellent état (ascenseur, parking, etc.) ;
  • un logement aux normes techniques de sécurité (installations électriques, de gaz, etc.) et une isolation phonique et thermique optimale (depuis le 1er janvier 2013, respect obligatoire de la réglementation thermique RT 2012). Voir notre guide sur la réglementation thermique 2012 ;
  • des charges courantes plus faibles : facture énergétique allégée, pas de gros travaux à financer à court terme, exonération partielle ou totale de taxe foncière pendant les deux années qui suivent l’achèvement de la construction ;
  • des frais de notaire moins élevés que dans l’ancien : autour de 3-4 % du montant de la transaction dans le neuf (biens acquis comme « immeuble à construire » -VEFA - ou construction de maison) contre environ 6 % à 8 % dans l’ancien ;
  • des garanties de parfait achèvement, biennale et décennale du constructeur et/ou des artisans ;
  • un dispositif d’aide à l’acquisition d’une première résidence principale dans le neuf : le prêt à taux zéro (PTZ) ;
  • des réductions d’impôt pour l’investissement locatif dans le neuf (dispositifs Duflot, Censi-Bouvard, etc.).

Acheter du neuf, les principaux inconvénients :

  • manque de visibilité sur la luminosité et le rendu final de la construction ;
  • incertitude sur la pérennité et la fiabilité des entrepreneurs ;
  • peu de programmes neufs en centre-ville ;
  • en cas de construction d’une maison ou d’achat d’un appartement sur plans (VEFA), délai entre 10 et 18 mois entre la signature du contrat et l’emménagement : les travaux doivent être financés au fur et à mesure de leur état d'avancement (le plan de financement doit en tenir compte).

Pourquoi investir dans l’ancien ?

Les principaux avantages d’un achat de logement ancien :

  • grande diversité de biens situés en centre-ville ;
  • dans la même commune ou le même quartier, l’ancien est généralement moins cher que le neuf ;
  • possibilité d’emménager environ 3 mois après la vente immobilière (signature du compromis ou de la promesse de vente) ;
  • décote sur le prix de vente d’un logement ancien nécessitant de réaliser des travaux de rénovation (attention à bien évaluer le montant des travaux afin de l’intégrer en amont dans le budget d’acquisition immobilière) ;
  • en fonction de la nature des travaux, il existe des prêts règlementés avantageux tel que le prêt éco-PTZ ou des prêts bancaires spécifiques pour financer des travaux d’économie d’énergie.

Acheter dans l’ancien, les principaux inconvénients :

  • financement de travaux à court ou moyen terme (réfection de la toiture, ravalement de façade, travaux d’isolation, etc.) respectant les normes en vigueur ;
  • charges courantes plus importantes, surtout si le logement ou bâtiment n’a pas été réalisé selon les normes actuelles d’isolation thermique et acoustique.

Pour aller plus loin :

© Uni éditions – MIG – Juillet 2014

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Dans le cadre de la réglementation de l’éco-prêt à taux zéro en vigueur au 1er janvier 2016 susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant de prêts destinés à financer uniquement des travaux, le prêt prendra la forme d’un prêt immobilier ou d’un prêt à la consommation en fonction de la nature de la garantie demandée par votre Caisse régionale.  Pour un prêt immobilier, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. Pour un prêt à la consommation, vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires.