Conseils pratiques

Faites un feu de cheminée en toute sécurité

feu de cheminée règlementation

29/12/2015
Mis à jour le 18/04/2017

Avec la baisse des températures arrive la saison des feux de cheminée. Avant de faire votre première flambée, commencez par vérifier si… vous en avez le droit ! Il convient notamment de rappeler qu’en juillet dernier, le tribunal administratif de Paris a annulé l’arrêté qui revenait sur l’interdiction des feux de cheminée à Paris et leur restriction en Ile-de-France.

Un ramonage obligatoire deux fois dans l’année

C’est un arrêté préfectoral qui définit vos obligations en matière de ramonage, elles peuvent donc varier d’un département à l’autre. Elles sont précisées dans un document appelé « Règlement Sanitaire Départemental » (RDS), consultable sur les sites des préfectures et des mairies. La plupart des RDS reprennent un modèle type qui impose que les conduits de cheminée soient ramonés deux fois par an, dont une fois pendant la période d’utilisation. Si vous êtes locataire, le ramonage est à votre charge. Il fait partie des menues réparations et de l’entretien courant qui vous incombe.

Seul le ramonage mécanique qui consiste à passer dans le conduit un « hérisson » métallique ou en nylon est efficace. À l’issue de son intervention, le ramoneur doit vous remettre un certificat. Conservez-le précieusement car il peut vous être réclamé par votre assureur en cas d’incendie. À défaut, votre indemnisation pourrait être réduite.

Attention ! Le ramonage chimique, type « bûche ramoneuse », est déconseillé. D’ailleurs, les certificats joints à ces bûches ne sont pas reconnus par les compagnies d’assurances.

Choisissez votre professionnel

Pour trouver un bon ramoneur, vous pouvez compter sur le « bouche à oreille » ou faire votre choix parmi les artisans détenteurs du label Qualibat « Fumisterie ramonage ». En moyenne, un ramonage coûte de 50 à 80 €. Si votre conduit est très encrassé, prévoyez autour de 250 €. Les honoraires des professionnels sont libres : vous pouvez les négocier.

Prévenir les accidents

Un ramonage régulier ne suffit pas. Vous devez prendre des précautions particulières lorsque vous faites du feu. N’utilisez pas de bois résineux susceptibles d’encrasser rapidement le conduit. Ne brûlez pas des objets en plastique car ils risquent de dégager des vapeurs toxiques. Pensez aussi à éloigner du foyer les matériaux inflammables : coussins, tapis, piles de journaux… et bien sûr, ne laissez jamais votre feu sans surveillance !