1 personne a trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Un CDI pour un crédit immobilier

CDI crédit immobilier

23/11/2016

Le contrat de travail est déterminant pour l'obtention d'un crédit immobilier. Selon le Nouvel Obs, 92% des crédits immobiliers, soit presque la totalité, sont de fait octroyés aux détenteurs d'un contrat de travail à durée indéterminée.

Un crédit immobilier engage l'emprunteur sur une très longue période. La banque qui prête le montant nécessaire à l'acquisition du bien immobilier supporte un risque pendant toute la durée de remboursement du prêt immobilier. Ce remboursement s’étale généralement sur plusieurs années, jusqu'au solde du prêt. Il est donc logique que la banque souhaite garantir le paiement de l'ensemble des échéances du crédit immobilier tout au long de sa durée. Dans la plupart des cas, la banque fait appel à un organisme de garantie de crédit logement ou peut-être amenée à prendre une hypothèque.

La fin d’un contrat de travail temporaire, CDD ou intérim, n’implique pas forcément l'absence de revenus à l'issue du contrat de travail. Toutefois, les revenus après un contrat de travail temporaire sont généralement déstabilisés et inférieurs à la période d’activité. Les allocations de chômage ne compensent pas 100 % de la perte de revenu et sont perçues sur une durée limitée. Il est donc difficilement envisageable pour une banque de valider un plan de financement, sur une période de plusieurs années, sans connaître à l'avance les revenus disponibles de l'emprunteur.

Le contrat de travail à durée indéterminée (CDI) permet en théorie de prédire le montant des revenus sur une longue période. Avec une plus forte probabilité de voir augmenter ces revenus, en lien avec l’évolution de carrière de l’emprunteur, que de les voir diminuer. Afin de couvrir le risque de perte d’emploi, certains établissements bancaires proposent une assurance perte d’emploi.

Il n’est donc pas surprenant que plus de 9 crédits immobiliers sur 10 soient octroyés au détenteur d'un CDI. Restent 8% de crédits immobiliers octroyés à des personnes qui ne possèdent pas de contrat de travail en CDI. Certains crédits immobiliers présentent moins de risques, en raison du montant emprunté, de l’apport personnel, de la durée du prêt ou de la garantie prise sur le bien immobilier. 

En conclusion, le CDI reste un facteur clé de succès dans l'accès au crédit immobilier, et donc, pour la très grande majorité des Français, dans l'accès à la propriété.

À lire également :