Actualité

Se chauffer efficacement cet hiver

Chauffage efficace hiver

21/12/2016

On ne vous apprend rien : l’hiver engendre une augmentation de la consommation d’énergie nécessaire pour chauffer son logement. La bonne nouvelle : il est possible de limiter cette surconsommation.

Accéder à une offre tarifaire plus attractive permet de réduire immédiatement votre budget « énergie », à consommation égale. Il faut pour cela comparer  le prix du kilowatt-heure, à celui du mètre cube de fioul ou du stère de bois, en fonction du mode de chauffage.

Alors que le changement de fournisseur de fioul peut sembler naturellement plus aisé, celui du fournisseur électrique, en réalité, est aujourd’hui simplifié. Le réseau électrique appartient, en effet, à RTE (Réseau de Transport d’Électricité). Les fournisseurs d’énergie partagent ce réseau, comme différentes compagnies peuvent se partager le réseau ferroviaire. Il est donc possible assez facilement de changer de fournisseur d’énergie, sans aucune action physique. Une simple souscription à une offre commerciale suffit. L’économie est toutefois limitée ; dans le meilleur des cas, elle sera de 10%.

Un autre moyen de se chauffer efficacement est de se chauffer uniquement lorsque cela est nécessaire. C’est la fonction d’un programmateur. Il permet de déclencher le chauffage aux horaires de présence dans le logement. Les modèles les plus évolués peuvent gérer plusieurs zones, pour affiner les horaires entre les pièces à vivre et les pièces secondaires (par exemple, la salle de bains). La programmation peut également être différenciée en fonction du jour de la semaine, pour tenir compte des horaires différents entre une journée de travail et une journée de repos ou de week-end. Des radiateurs connectés à un système domotique peuvent embarquer ce type de programmation.

Le changement des appareils de chauffage est un des leviers les plus efficaces, car ce sont eux qui concentrent la consommation d’énergie. De simples convecteurs consomment ainsi beaucoup plus que des radiateurs à inertie.

En complément de la performance du système de chauffage, la performance de l'isolation permet d’éviter les déperditions de chaleur.

Le coût des travaux peut être compensé assez rapidement par l’économie d’énergie réalisée. Il est intéressant d’estimer ce retour sur investissement pour rationaliser les dépenses. Investir quelques centaines d’euros dans un programmateur peut être déjà un premier pas vers une meilleure performance énergétique de son logement. Dans le cas de travaux plus lourds, le Crédit d’Impôt Transition Énergétique et l’Eco-PTZ permettent d’alléger le financement.

 

À lire également :