Actualité

Quelle reprise pour l’immobilier neuf en 2016 ?

reprise immobilier neuf 2016

02/02/2016
Mis à jour le 01/03/2017

Plusieurs rebonds du marché immobilier neuf ont été annoncés au cours de l’année 2015, ces rebonds ont-il réellement relancé le marché immobilier ? En fonction de l’indicateur d’analyse retenu, il est possible de projeter ou non une reprise.

Au niveau des ventes par exemple, une étude menée par la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) annonçait +18% de transactions entre juillet et septembre 2015. Pour la FPI, cette hausse peut sans aucun doute être attribuée au succès du dispositif de la loi Pinel et au retour des investisseurs. Mais les prix des biens commercialisés ont également baissé sur cette période, car les promoteurs avaient besoin d’écouler des stocks de logements. Pas sûr donc qu’une telle tendance se confirme en 2016.

Plus encourageant, car davantage structurel, le nombre de permis de construire délivrés et le nombre de mises en chantier ont augmenté légèrement. Même si ces hausses restent faibles, elles marquent une inversion de la tendance à la baisse qui perdurait depuis 2013. À noter que les mises en chantier de logements en résidence service ont crû plus fortement que celles des logements résidentiels, ce qui semble indiquer une confiance plus forte des promoteurs envers les investisseurs qu’envers les accédants à la propriété.

Des mesures adoptées fin 2015 devraient soutenir cette tendance de reprise et accompagner l’accession à la propriété autant que l’investissement.  Les aides aux maires bâtisseurs, de près de 2100 euros par logement,  seront accordées sur base de la progression des permis de construire délivrés au cours du second semestre 2015. Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) dans sa mouture 2016, est quant à lui plus accessible. Grâce à des plafonds de revenus relevés, un plus grand nombre d’accédants à la propriété peuvent y prétendre. Il est également devenu un levier plus fort dans le financement des acquéreurs. Il peut en effet financer jusqu’à 40% du bien, contre 26% en 2015. La durée de remboursement de ce prêt est également allongée jusqu’à 20 ans. Concrètement, certains ménages qui ne pouvaient financer leur acquisition en raison d’un taux d’endettement trop élevé, ou un manque d’apport, pourront désormais le faire.

Le début de l’année 2016 permettra de vérifier si la reprise se poursuit et si ces nouvelles mesures y contribuent.

À lire également :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.