Actualité

Petit lexique de l’éco construction

éco-construction

06/01/2017
Mis à jour le 15/03/2017

L'éco construction est à la mode. Mais que revêt exactement ce terme ? À l’analyse, on se rend compte que le concept d’éco construction va bien plus loin que la simple utilisation de matériaux écologiques.

Le ministère du Développement durable en donne cette définition : « Éco-construire ou éco-rénover équivaut aujourd’hui à atteindre une haute performance sur plusieurs cibles touchant à l’environnement, au confort et la santé des occupants d’un bâtiment, en particulier la préservation des ressources énergétiques (matières premières, eau), la lutte contre le changement climatique, la réduction des déchets et de la pollution, la qualité de l’air intérieur, le confort des occupants (acoustique, visuel), la qualité environnementale et sanitaire des produits de construction. »

C’est donc plus une dimension durable qu’écologique qui prédomine dans l’éco construction.

En amont de la construction, l’impact environnemental est limité en ayant recours à des matériaux de construction écologiques. Il s’agit de matériaux « bio sourcés ». Cela signifie qu’ils sont issus du traitement de produits animaliers ou végétaux. Le bois est l’exemple le plus parlant de matériau bio sourcé issu du monde végétal. Les animaux permettent également, par exemple, de produire des matériaux d’isolation (par exemple, la laine de mouton).

Pendant le chantier, plusieurs choix peuvent être effectués dans un esprit écologique et durable. Cela peut, par exemple, concerner l’impact carbone du transport des matériaux sur le chantier, ou bien encore la gestion des déchets. Dans le cas d’une maison à ossature bois, le fait que le bois provienne des forêts situées à proximité du chantier est, par exemple, un critère d’écologie.

Une fois le bien immobilier livré, le cercle vertueux de l’éco construction se termine par un impact écologique limité lors de son usage. Certains équipements prévus lors du projet immobilier y contribuent : panneaux solaires, isolation performante, domotique intelligente (par exemple, des radiateurs connectés), etc. Les leviers ne manquent pas pour rendre un bien immobilier écologique tout au long de son utilisation.

Éco-construire ne se résume donc pas uniquement à utiliser des matériaux écologiques et à rendre performant du point de vue énergétique son logement. C’est une démarche globale, pensée à l’origine du projet, et prévue pour durer dans le temps. Sa vocation écologique, qui se traduit par le respect de la nature, est étendue au respect du bien-être de ses occupants. Ce mode de construction est naturellement plus coûteux à court terme. Sur le long terme, ce coût peut être compensé par des charges plus faibles. Rappelons aussi que le financement d’un chantier d’éco construction, en France, est éligible à l’Eco-PTZ. Ce qui permet d’alléger l’investissement immobilier.

À lire également :