22 personnes ont trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Mieux appréhender le marché de l'immobilier à Annecy

Mieux appréhender le marché de l'immobilier à Annecy

19/05/2015
Mis à jour le 12/08/2015

Annecy s’est toujours distinguée par les prix élevés de son parc immobilier. Lac, montagnes, proximité des pistes de skis et de Genève… Tous les ingrédients étaient réunis pour faire grimper régulièrement les prix au mètre carré. La tendance semble aujourd’hui s’inverser. Si le cadre de vie est resté le même, la conjoncture a en revanche changé. La baisse très modérée des prix, combinée à un taux d’emprunt immobilier historiquement bas, ont ouvert de nouvelles opportunités d’accès dans l’immobilier annécien.

Le « triangle d’or » et Annecy-le-Vieux : deux secteurs prestigieux pour l’immobilier annécien

Le « triangle d’or » est le quartier le plus huppé d’Annecy. Il affiche les prix immobiliers les plus élevés de la capitale haut-savoyarde avec une moyenne de 4 200 €/m². Situé entre les avenues d’Albigny, de France et du Parmelan, les constructions anciennes y sont omniprésentes. Les rares programmes immobiliers neufs qui y voient le jour sont quant à eux rapidement pris d’assaut et peuvent partir pour 9 000 €/m² ! Tout aussi prestigieux mais plus accessible, Annecy-le-Vieux a également la cote ! Ce sont les hauteurs de la ville qui offrent les plus belles opportunités d’achat. Le neuf s’y monnaie à 4 800 €/m² contre 3 800 €/m² pour l’ancien. Les bords du lac d’Annecy restent réservés aux acheteurs aisés capables de débourser plus de 600 000 € pour un appartement luxueux ou une maison.

Entre prix accessibles et nouvelles opportunités d’achat : les quartiers sur lesquels miser

Mieux vaut s’éloigner du centre pour dénicher une bonne affaire immobilière à Annecy. Aux portes de la vieille ville, certains secteurs en cours de valorisation permettent d’acheter pour des tarifs encore abordables mais voués à la hausse ! Le quartier de la gare en est l’exemple caractéristique. En pleine rénovation, il a vu fleurir plusieurs programmes immobiliers permettant d’accéder à un appartement pour 3 000 à 4 000 €/m². A leurs côtés, la survivance de quelques immeubles vétustes représente une véritable aubaine pour les primo accédants et les investisseurs en quête de biens peu chers et à rénover. Pour étoffer encore son offre immobilière, Annecy s’est également engagée dans l’extension de son territoire urbain. Le nord de la ville verra prochainement s’élever l’éco-quartier Vallin-Fier. Au sud, la démolition de l’ancien hôpital annonce quant à elle le début des travaux de reconstruction du site des Trésums. Au programme de ces deux chantiers : des logements neufs, des espaces verts et des services et commerces de proximité.

L’agglomération annécienne : de belles opportunités d’achat entre ville et campagne

Cran-Gevrier se démarque parmi les communes à suivre de l’agglomération d’Annecy. Affichant un prix moyen de 2 000 €/m² dans ses quartiers nord, elle gagnera bientôt en attractivité avec la sortie de terre de l’éco-quartier des Passerelles. Les prix, pour le moment accessibles, devraient ainsi augmenter dans les années à venir. Quant aux petites communes de Metz-Tessy, Pringy ou Argonay, elles restent des valeurs sûres, tant pour une population aisée à la recherche de maisons cossues que pour une classe moyenne en quête d’appartements ou de maisons mitoyennes. Dans ce cadre entre ville et campagne, Seynod peine à séduire. Récemment réhabilitée, son prix moyen au mètre carré s’établit toutefois à 2 900 €.

Vous souhaitez investir dans l’immobilier à Annecy ? Découvrez notre guide et nos outils pour préparer votre projet immobilier à Annecy et dans ses environs.