Actualité

Les professionnels de l'immobilier optimistes face au PTZ 2016

enquête PTZ 2016

14/04/2016
Mis à jour le 20/11/2017

Les professionnels de l’immobilier sont optimistes pour l’année 2016. Interrogés par l’institut de sondage CSA en fin d’année 2015, ils sont 67% à penser que l’année 2016 sera un bon cru, contre 35% un an auparavant.

Parmi les principales raisons qui les incitent à penser cela, il y a la réforme du PTZ.

75% des répondants à cette enquête pensent, en effet, que la réforme du Prêt à Taux Zéro devrait augmenter le volume de transactions sur le marché de la primo-accession. 47% des professionnels de l’immobilier estiment que, grâce au PTZ, le nombre de transactions devrait grimper entre 0% et 5%. 39% envisagent une hausse entre 6% et 10%.

Pour mémoire, une réforme a élargi le PTZ dans l’ancien à l’ensemble du territoire et a porté le montant maximum finançable à 40% du coût de l’opération, contre 26% auparavant. Près de 120.000 personnes devraient en profiter en 2016.

Ce bon accueil de la réforme du PTZ par les professionnels de l’immobilier est renforcé par les taux d’intérêt toujours très attractifs.

Pour le tiers de professionnels pessimistes, c’est principalement la situation économique qui ne les encourage pas à voir l’avenir en rose (91%) ainsi que l’évolution négative du pouvoir d’achat des ménages (82%).

Les premiers indicateurs du début de l’année tendent à donner plutôt raison aux optimistes. Certains chiffres sont encourageants, comme le nombre de demandes de PTZ qui a doublé par rapport à l’année dernière.

À lire également :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.