1 personne a trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Les bailleurs sociaux se regroupent pour acquérir du foncier

regroupement bailleurs sociaux

12/05/2016

Plusieurs organismes du logement social ont créé un GIE, baptisé Initiatives Foncières, pour mutualiser leurs fonds et acquérir du foncier. Le foncier est la denrée rare de tout promoteur, qu’il soit privé ou social. Tout d’abord, il est difficile de trouver un terrain qui présente les meilleures caractéristiques. Et, de plus en plus, les opportunités se font rares. Les prix des terrains subissent d’ailleurs cette rareté. Ils s’envolent.

Il faut désormais de plus en plus de moyens humains et financiers pour pouvoir acquérir un terrain. Les organismes de logement social ne sont pas épargnés par cette pénurie et ses impacts. Moins concurrents que des promoteurs privés, certains d’entre eux ont décidé de s’associer.

Ce GIE, Groupement d’Intérêt Economique, vise à mutualiser les moyens notamment de prospection, pour trouver des terrains à bâtir, et d’étude préalable aux projets immobiliers. Les membres du GIE bénéficieront ainsi de propositions de terrains validés.

Lancé officiellement le 8 mars, ce GIE n’est pas un outil pour de petits acteurs en manque de moyens. Les membres sont en effet des acteurs majeurs du logement, tels qu’Immobilière 3F, premier bailleur social de France, ou ICF Habitat, filiale de la SNCF spécialisée dans le logement. Ce sont au total 13 membres qui se sont associés. Ils représentent à eux seuls un parc de 760 000 logements, une production annuelle de plus de 17 000 logements, et un chiffre d’affaires annuel de plus de 4 milliards d’euros.

Une fois qu’un terrain aura été trouvé, et validé par Initiatives Foncières, le GIE préparera le groupement de bailleurs qui fera l’acquisition du foncier et réalisera l’opération immobilière.

Anecdote non négligeable, le Président de ce GIE est également le Président de la fédération des Entreprises Sociales pour l’Habitat (ESH). Cette fédération regroupe 277 ESH, qui sont autant de potentiels futurs membres d’Initiatives Foncières. La position en amont de ce GIE pourrait également être stratégique pour mieux orienter les opérations de logements sociaux, dans une logique de politique nationale du logement. Initiatives Foncières sera en effet à la base de tout projet immobilier de ses membres. Le groupement veillera donc naturellement à l’équilibre, et à la pertinence, des projets immobiliers.

À lire également :