Actualité

Les 4 axes forts du projet Lannion 2030

Le projet Lannion 2030

08/11/2017

Un ambitieux projet de territoire s’est amorcé pour redessiner la ville de Lannion d’ici 2030. L’état des lieux qui a été engagé par les pouvoirs publics a permis d’identifier les différents enjeux et choix à opérer sur l’aménagement, avec des problématiques qui convergent toutes pour revitaliser le centre-ville. Sont ainsi prévus des travaux d’ampleur pour se réapproprier le cœur de Lannion, mais aussi pour rééquilibrer les deux rives et réhabiliter le secteur du Léguer. La nouvelle dynamique promise sur ce secteur côtier breton est une belle opportunité pour investir dans l’immobilier à Lannion.

1. La restructuration du centre-ville

Cette reconfiguration a pour vocation de conforter le centre-ville de Lannion dans son statut de cœur structurant d’une agglomération de 100 000 habitants. Pour une réappropriation effective du centre-ville, c’est d’abord le site du collège Charles le Goffic qui va être reconverti en éco-quartier. L’amélioration des liaisons ainsi que le repositionnement de l’offre commerciale vont également permettre un meilleur flux et une meilleure attractivité des quartiers vers le centre-ville. L’accent porté sur le confort et la dynamique du centre est encouragé par les différents programmes d’amélioration de l’habitat dans le cœur de la ville.

2. Trouver un équilibre rive droite / rive gauche

Le cœur de ville tend à être consolidé, recentré et élargi. Les trois passerelles piétonnes de Sainte-Anne, Le Belvédère et La Base Sports Nature participent à une meilleure accessibilité d’une rive à l’autre qui tend à décloisonner les deux secteurs. Le déplacement du centre de gravité sur les quais va ainsi permettre d’affirmer une continuité spatiale depuis la place du Général Leclerc jusqu’au Léguer. Cette alliance des rives est symbolisée par un renforcement de l’offre culturelle, avec notamment la concrétisation du Carré Magique (pôle national des arts du cirque), la nouvelle école de musique et l’espace Sainte-Anne, dont la médiathèque et le pôle associatif ont été inaugurés en 2016.

3. L’aménagement de l’espace public

Afin que les habitants de Lannion se réapproprient leur ville, il faut également créer le désir de la parcourir à pied plutôt que de la traverser en voiture. C’est dans cette logique que le plan de circulation doit être révisé pour améliorer la fluidité et la sécurité. Optimiser le stationnement et aménager l’espace public (kiosque, manège, guinguette, mobilier urbain, etc.) doivent encourager les Lannionnais à poser leur véhicule pour prendre le temps de déambuler du quai d’Aiguillon au centre-ville.

4. La réhabilitation du Léguer

Pour renouer avec l’expression de la maritimité, des aménagements sont d’abord prévus pour autoriser l’accueil de navires. La Maison du Tourisme va être également requalifiée en Pôle d’animation central des quais. Ceux-ci verront s’aménager des pistes cyclables desservant la Base Sports Nature. Cette revalorisation des quais va impulser une plus grande attractivité touristique, mais aussi contribuer au développement d’activités côtières.  En somme, une double bonne nouvelle pour l’emploi.

A lire également :