Actualité

Le grand parc Garonne de Toulouse, un projet d’envergure

grand parc garonne toulouse

30/12/2015
Mis à jour le 01/03/2017

Toulouse et la Garonne sont indissociables. Leur lien va encore être renforcé avec le projet Grand Parc Garonne qui va permettre à la ville de renouer avec le fleuve et ses charmes. Débutés en 2015, les travaux d’aménagement vont se poursuivre jusqu’en 2020 sur 32 kilomètres et 3 000 hectares. Sept villes sont concernées : Toulouse, Beauzelle, Blagnac, Seilh, Saint-Jory, Fenouillet et Gagnac-sur-Garonne. Les objectifs sont multiples : valoriser le patrimoine naturel, développer les cheminements cyclistes et piétons, renforcer la navigation et les sports nautiques et développer des espaces de convivialité et de culture.

GARONNE AVAL, DES CHEMINS DE PROMENADE OUVERTS AUX TOULOUSAINS

Les travaux du projet Grand Parc Garonne de Toulouse ont débuté en 2015, par une première tranche qui concerne l’aménagement de chemins de promenade destinés aux piétons et cyclistes. Ces chemins formeront une boucle qui va relier le canal du Midi, le lac de Sesquières et la Garonne. Des totems informatifs et des tables de lecture permettront aux promeneurs d’en apprendre plus sur la région et son patrimoine naturel. L’occasion de (re)découvrir dans d’excellentes conditions un site exceptionnel et protégé. Outre cet aménagement, cinq nouveaux chemins piétonniers vont être créés à Beauzelle et Blagnac, sur le site de la zone maraichère des Quinze Sols. La fin des travaux est prévue pour 2017.

LES PORTS HISTORIQUES DE TOULOUSE SERONT RÉAMÉNAGÉS

Lorsque l’on parle d’ouverture de la ville sur le fleuve, on se dit que les ports ne pouvaient pas être oubliés ! Le projet Grand Parc Garonne de Toulouse en a fait un axe de développement important. A l’été 2015, une guinguette flottante a vu le jour. Un premier élément qui précède des aménagements plus importants. En 2016, des bollards d’amarrage vont être installés sur le quai de Tounis. De quoi inviter de nouveaux navires à venir mouiller au sein de la ville rose. Toujours en 2016, sont programmés les embellissements des ports de Saint-Pierre et de la Daurade. En 2017, ce sera au tour du port Viguerie. Pour que ces ports historiques soient de véritables lieux de vie et de convivialité, la rive droite sera bordée de pistes cyclistes.

L’ILE DU RAMIER DE TOULOUSE POINT D’ORGUE DU PROJET GRAND PARC GARONNE

AU XIXe siècle, l’ile du Ramier de Toulouse abritait un vaste parc. Elle était alors un lieu de promenade et de détente. Au fil des ans, l’île a perdu peu à peu de son attrait et s’est retrouvée quelque peu coupée de la ville. Le projet Grand Parc Garonne va permettre de remédier à cela et de rendre l’île à ses habitants. Sept millions d’euros vont ainsi être investis d’ici 2020 pour redonner vie à l’île du Ramier. Des jardins éducatifs, des belvédères, des passerelles vont voir le jour, ainsi que des sites dédiés aux activités nautiques et à la pêche. Les berges vont être réaménagées, les courts de tennis existants relocalisés et un ponton d’amarrage créé. Aux alentours de l’île un parcours de santé est prévu. A terme, les habitants de Toulouse et des environs, mais aussi les nombreux touristes, pourront profiter pleinement de ce vaste espace de calme été de verdure en plein cœur de la ville.