Actualité

Le dispositif Pinel en 2017

Dispositif Pinel 2017

20/03/2017

Le dispositif Pinel a été reconduit en 2017. Cette mesure permet de bénéficier d’avantages fiscaux en cas d’investissement immobilier locatif. Très prisé des investisseurs, le dispositif Pinel a contribué au dynamisme du marché immobilier neuf en 2016.

Les Français qui souhaitent investir ont le choix entre plusieurs options. Ils peuvent se tourner vers des placements financiers ou s’intéresser à l’immobilier. Pour certains investisseurs, l’attachement à la pierre est fort, en raison de la matérialisation de l’investissement, plus palpable qu’un portefeuille d’actions.

Les avantages de l’investissement immobilier

L’investissement dans l'immobilier peut concerner différents projets : l’achat de parkings, l’achat de locaux professionnels, l’acquisition de logements à rénover pour remise en vente avec une plus-value ou bien encore l’investissement locatif. Ce type d’investissement, contrairement à d’autres, permet également une jouissance de l'investissement. En cas de besoin, le bien immobilier peut être utilisé par l’investisseur, par exemple pour partir en vacances ou pour loger ses enfants lorsqu’ils seront étudiants.

Parmi les différentes politiques incitatives liées à l’investissement locatif, le Pinel est un dispositif phare. Créé en 2014, il a été reconduit fin 2016 pour l’année 2017. Les conditions restent, à peu de choses près, les mêmes.

Les critères imposés par Pinel

L’investissement dans le cadre du dispositif Pinel doit être réalisé en zone tendue (zonage Pinel) et doit concerner un bien immobilier neuf respectant des critères de performance énergétique (BBC RT2012 ou RT2005). Le propriétaire doit s’engager à mettre en location son bien immobilier, en location nue, à un tarif inférieur au prix du marché pendant une durée de 6, 9, ou 12 ans.

En contrepartie, l’investisseur peut déduire de son impôt sur le revenu une partie de l’investissement. Celle-ci correspond à 12% de la valeur du bien en cas d’engagement sur une durée de 6 ans, 18% pour une durée de 9 ans, et 21% pour une durée de 12 ans. Elle est répartie tout au long de la durée d’engagement. De la 1re à la 9e année, l’investisseur peut déduire 2% de l’investissement par an. De la 10e à la 12e année, le montant déductible est ramené à 1% de l’investissement immobilier par année. La réduction d’impôt globale est toutefois limitée à un plafond de 300.000 euros d’investissement annuel. Libre à l’investisseur d’acheter un bien immobilier plus cher, mais il ne bénéficiera pas d’avantages supplémentaires.

Une alternative est également la souscription à des parts de SCPI, dont le parc immobilier sera constitué de logements éligibles au dispositif Pinel.

À ce stade, il n’est pas possible de savoir si le dispositif Pinel sera prolongé en 2018.

À lire également :