Actualité

Le Prêt à Taux Zéro plébiscité par les moins de 40 ans

PTZ plébiscité moins de 40 ans

03/02/2016
Mis à jour le 03/03/2017

Une étude statistique est parue en fin d’année sur le Prêt à Taux Zéro.

Alors que l’âge ne fait pas partie des critères d’éligibilité, ce prêt immobilier est toutefois destiné à soutenir principalement les jeunes ménages lors d’une première accession. En 2015, 79% des bénéficiaires du PTZ ont moins de 40 ans, d’après cette étude. C’est donc un succès. Cette part de la population représente en outre 61% de la totalité des accédants à la propriété.

Le crédit immobilier, quel que soit son montant, reste indispensable pour acheter un appartement ou une maison. En 2014, ce sont près de 414.000 ménages français qui sont devenus primo accédants, grâce à un prêt immobilier. Les prêts aidés, comme le PTZ (Prêt à Taux Zéro), le PAS (Prêt à l’Accession Sociale) ou bien encore le prêt Action Logement (ex 1% logement), allègent le coût du crédit immobilier. Leur taux allégé, voire nul, diminue le coût des intérêts. Ils facilitent donc l’accès à l’emprunt immobilier pour un achat. Les banques les intègrent dans le tableau d’amortissement global du projet pour la simulation du prêt immobilier. Leur montant, variable, peut couvrir une partie du bien, des travaux, ou des frais de notaire. En revanche, ils ne peuvent pas être mobilisés dans le cadre d’un investissement locatif.

Grâce à près de 2 milliards d’euros octroyés par an dans le cadre du PTZ, ce sont presque 50.000 ménages qui peuvent accéder à la propriété pour la première fois. Le montant moyen octroyé, de l’ordre de 40.000 euros, est stable ces dernières années.

Créé en 1995, le Prêt à Taux Zéro connait régulièrement des évolutions. La nouvelle version 2016 l’élargit à toute la France pour les opérations dans l’ancien avec travaux, et majore le montant finançable jusqu’à 40%. Près de 120.000 personnes pourraient en bénéficier cette année.

 

À lire également :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Dans le cadre de la réglementation du prêt à l’accession sociale en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant de prêts concernant l’acquisition ou la construction d’un logement (ou certains travaux seuls garantis par une hypothèque ou une sureté comparable) le prêt prend la forme d’un prêt immobilier. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt immobilier. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.

Pour des prêts  finançant uniquement certains travaux non garantis par une hypothèque ou une sureté comparable, le prêt prend la forme d’un crédit à la consommation. Vous disposez alors d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la conclusion du contrat pour revenir sur votre engagement.