29 personnes ont trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

L'Eure-et-Loir, si loin, si près de Paris

L'Eure-et-Loir, si loin, si près de Paris

20/05/2015
Mis à jour le 13/02/2015

A l'heure du redécoupage des régions, les Euréliens ont majoritairement souhaité le rapprochement de leur département avec l'Ile-de-France limitrophe. Il n'en serait finalement rien. L'Eure-et-Loir est le département le plus au nord de la région Centre, mais se sent plus légitime en Ile-de-France. Quels liens avec la région parisienne ? Quid du point de vue des Franciliens ? Zoom.

Les Euréliens tournés vers Paris

Depuis Chartres, la préfecture d'Eure-et-Loir, Paris n'est distante que de 90 km, soit environ une heure de route. Une route qui traverse successivement les départements des Yvelines, de l'Essonne et des Hauts-de-Seine, tous dynamiques, tous en Ile-de-France. Autant d'opportunités professionnelles à portée de timing pour les Euréliens. Ils sont plus de 5 000 au nord du département à traverser quotidiennement la "frontière" pour travailler dans la région voisine. Paris agit comme un aimant pour la population étudiante. Avec beaucoup plus de possibilités universitaires, les jeunes migrent vers la capitale. Et Paris agit également comme un eldorado pour les jeunes diplômés au début d'une carrière prometteuse. La proximité facilite les départs.

L'Eure-et-Loir, trait d'union entre l'Ouest et Paris

Le véritable atout stratégique de l'Eure-et-Loir, c'est justement sa situation proche de la capitale. De facto, le département est desservi par tout un réseau d'infrastructures, parmi les plus denses de France. Il est traversé par trois autoroutes (bientôt 4) et trois nationales :

  • l'A10, Paris-Bordeaux ;
  • l'A11, Paris-Nantes ;
  • l'A19 qui assure la jonction entre l'A10 et l'A5 vers l'est de la France ;
  • la future A154 vers la Normandie ;
  • la RN 10 qui relie les Yvelines à l'Espagne ;
  • la RN 12, Paris-Brest ;
  • la RN 154 qui relie l'Eure au Loiret.

Quatre lignes de chemin de fer qui assurent jusqu'à 70 AR quotidiens vers Paris, depuis Chartres ou Dreux. Grâce à Transbeauce, le réseau de transports en commun du Département dont tous les chemins mènent à Chartres ou Dreux, tous les Euréliens bénéficient de cette facilité de transport.

Les Franciliens attirés par l'Eure-et-Loir

Une facilité à double sens. Les Franciliens ont donc la même capacité à rejoindre l'Eure-et-Loir. Alors pourquoi ne pas y vivre ? Ils sont de plus en plus nombreux à franchir le pas. Le prix du foncier et la qualité de vie au grand air finissent de convaincre les couples, avec ou sans enfant. Des atouts mis en avant par le Comité de développement économique d'Eure-et-Loir (Codel) dans sa prospection active en direction de l'Ile-de-France. Il vante également le tissu industriel de l'Eure-et-Loir pour attirer cette population active. Avant d'abattre sa dernière carte : l'Eure-et-Loir, ce ne sont pas moins de cinq bassins d'emplois et de vie avec une offre immobilière et foncière variée. Une dynamique rurale, soudain loin des tumultes de la vie parisienne. La promesse d'un investissement immobilier prometteur aux portes de la région parisienne.