1 personne a trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Enquête sur la qualité de vie dans le logement social

enquête logement social

21/10/2016

Une association de défense des droits des locataires a réalisé une enquête sur la qualité de vie dans le parc immobilier social. Les locataires sont plutôt satisfaits, mais des disparités notables par département existent.

La Confédération Générale du Logement a interrogé 1300 foyers locataires du parc social, répartis sur 39 départements. Ils ont notamment été interrogés sur la propreté des bâtiments, la vie de quartier, la sécurité ou bien encore le montant des loyers.

70% des sondés sont satisfaits de la qualité de leur cadre de vie. 58% sont quant à eux satisfaits de la propreté et de l’entretien des bâtiments. Concernant les loyers, en moyenne inférieurs de 30% à ceux du parc privé, 66% des sondés estiment que leur montant est raisonnable.

Ces résultats, plutôt positifs et encourageants pour les politiques de logement social sont cependant contrastés en fonction de la zone géographique. C’est l’aspect sécuritaire qui varie sans doute le plus d'une zone à une autre. En Seine-Saint-Denis par exemple, 55% des locataires ont un sentiment d’insécurité, contre 43% dans le département mitoyen des Hauts-de-Seine.

Dans l’ensemble, les locataires du parc social n’envisagent pas de déménager (58%). Cette non-mobilité résulte tant du rapport qualité/prix que de l’absence de moyens financiers pour les plus modestes des locataires.

Le modèle du logement social à la française est souvent source de débats. Derrière une image parfois stigmatisée, la majorité des locataires semblent satisfaits de leur logement. Des disparités fortes en matière de qualité de vie existent cependant en fonction des zones géographiques. La typologie des logements, la qualité des programmes immobiliers ou encore l’environnement influencent le quotidien des locataires. Il semble donc qu’il y ait encore quelques leçons à tirer çà et là, si les pouvoirs publics souhaitent développer l’offre de logement social sans en générer les aspects négatifs.

   À lire également :