2 personnes ont trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

En 2017, La Défense change de gouvernance

La Défense Paris 2017

08/11/2016

Après des années de bons et loyaux services, l’Etat va passer la main : à compter du 1er janvier 2017, la gestion et l’aménagement du quartier d’affaires de La Défense seront confiés aux trois villes sur lesquelles il s’étend, au conseil départemental des Hauts-de-Seine, et à la région Île-de-France. Jusqu’à présent, cette gestion était partagée entre l’Etat (via l’Epadesa) et les collectivités locales (via Defacto). La fusion de ces deux organismes va donner toute latitude aux collectivités pour financer elles-mêmes lesnouvelles infrastructures. L’Etatne mettra la main à la poche que pour soutenir les projets stratégiques, comme les gares. Un seul commandant à bord, des responsabilités plus claires et une meilleure visibilité pour les investisseurs : tels sont les avantages mis en avant par le préfet des Hauts-de-Seine, Yann Jounot.

La Défense : un quartier menacé par le vieillissement

Créée dans les années 1960, La Défense – le plus grand quartier d’affaires d’Europe – s’étend sur 3 communes (Courbevoie, Puteaux et Nanterre) et 160 hectares. Il englobe 3,45 millions de m2 de bureaux, 245 000 m2 de commerces, 180 000 salariés dans 3 600 entreprises (dont 1 500 sièges sociaux, parmi lesquels 50 des 150 premiers groupes internationaux) et 2 600 chambres d’hôtel. Mais, on le sait moins, c’est aussi un lieu de vie et de visite : près de 25 000 personnes y habitent, tandis que 8 millions de touristes annuels viennent profiter de son avant-gardisme architectural et de ses 60 œuvres d’art contemporain.

Seulement, voilà : avec plus d’un demi-siècle au compteur, le quartier d’affaires de La Défense commence à plier sous le poids des années. Vieillissant, ce territoire souffre de la comparaison avec d’autres grandes places économiques et financières (Londres, Berlin, New York). 40 % des tours qui constituent le skyline de La Défense ont plus de 20 ans, et leurs normes ne répondent plus aux exigences des grandes entreprises. De fait, la vacance des bureaux est montée à 14 % en 2013-2014, un record.

Vers l’extension et la modernisation de La Défense

À l’heure où le Brexit risque d’écarter la City londonienne du champ d’action de l’Union européenne, il était plus que temps de donner un nouveau souffle au plus grand quartier d’affaires d’Europe continentale – et de lui conférer une stature mondiale. C’est l’objectif affiché par ce recentrage des responsabilités autour des collectivités locales : renforcer l’attractivité de La Défense.  D’abord avec un programme de rénovation et de modernisation des tours les plus anciennes. Ensuite avec des projets d’aménagement et d’extension de La Défense qui envisagent de faire sortir le quartier de ce corset qu’est le boulevard circulaire, et de lui faire toucher du doigt le bras ouest de la Seine.

L’idée est de faire évoluer la nature même du quartier d’affaires : construction de nouveaux logements (plusieurs centaines de milliers d’habitants à terme), commerces, hôtels, espaces verts et activités de loisirs (le futur stade Arena de Nanterre et ses 40 000 places). Et pourquoi pas une télécabine pour relier entre elles les différentes infrastructures ? Le tout gonflé d’une dimension écologique, visant à réduire de 40 % la circulation sous la dalle. De quoi offrir de nouvelles opportunités d’investissement immobilier à La Défense.