1 personne a trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Campagne de sensibilisation à la transition énergétique

campagne transition énergétique

10/11/2016

L'État a lancé, cet été, une campagne d'information sur la transition énergétique. Cette campagne met en avant 10 mesures phares pour réaliser cette transition. Elle sensibilise à l’amélioration du bâti. Elle rappelle les opportunités permises par le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE), qui soutient les travaux d’isolation, mais également l’amélioration des équipements, remplacés par des modèles moins énergivores.

Parmi ces mesures, certaines concernent la vie courante. Elles traitent par exemple des déchets (tri, interdiction de l’obsolescence programmée, interdiction des sacs plastiques jetables) ou des transports (comme la prime pour les véhicules électriques). Quatre mesures sont, quant à elles, directement liées à l’habitat, preuve de l’incidence forte de nos maisons sur l’énergie. Objectif : l'amélioration de la performance énergétique du logement.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique est rappelé avec ses deux dimensions. Il permet, en effet, de bénéficier d’un « remboursement de 30 % du montant des travaux de rénovation énergétique engagés dans un logement principal. Accessible aussi bien aux propriétaires occupants qu’aux locataires, son aide concerne tous types de travaux. Les travaux pris en compte peuvent s’élever jusqu’à 8.000€ pour une personne seule et jusqu’à 16.000€ pour un couple en imposition commune. Il est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro ».

Ce rappel encourage à réaliser des travaux, sans forcément qu’ils soient lourds à mener. Le CITE n’est pas mobilisable uniquement pour refaire toute l’isolation de sa maison, il peut être utilisé pour l’installation d’un chauffe-eau, d’une programmation du chauffage, ou désormais d’un compteur individuel pour les frais de chauffage et d’eau chaude.

L’interdiction des ampoules incandescentes (l’éclairage représente 13% de la consommation électrique d’un foyer) et le déploiement des compteurs intelligents visent à mieux maîtriser la consommation électrique au sein de l’habitat.

Les appareils d’individualisation des frais de chauffage et d’eau chaude, désormais éligibles au CITE, sont rendus progressivement obligatoires dans les immeubles collectifs. Les immeubles les plus énergivores devront être équipés avant le 31 mars 2017, la date limite est prolongée au 31 décembre 2019 pour les plus performants. Objectif : responsabiliser les occupants et les inciter à réaliser des travaux d’amélioration de la performance énergétique de leur logement individuel.

 

À lire également :