3 personnes ont trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

Brest : les projets qui réveillent le centre-ville

Brest immobilier

20/07/2016
Mis à jour le 22/08/2016

Pour redonner son attractivité au centre-ville, Brest active plusieurs leviers : la réhabilitation du quartier Recouvrance, la création d’un écoquartier des Capucins sur une vaste friche en cœur de ville, et la mise en place d’un téléphérique urbain. De quoi donner nouveau un souffle à l’immobilier de Brest.

Brest veut construire 1 300 logements neufs par an

Longtemps, la réussite de Brest a été associée à son activité maritime et militaire. La base navale et la préfecture maritime ont laissé une forte empreinte héritée des années 1950 : une architecture en barre, des artères importantes, qui ne sont plus en phase avec notre époque. Le rêve d’une vie de quartier, d’un urbanisme aéré, ou d’habitations individuelles a poussé de nombreux Brestois à rechercher l’espace et le calme dans les communes alentour. D’autant qu’en quittant la métropole brestoise, les taxes foncières sont moins élevées... Pour remédier à cela, la ville a entrepris deux chantiers d’envergure afin de pouvoir construire chaque année 1 300 logements neufs à Brest. Le premier concerne la réhabilitation du quartier Recouvrance, inscrit à l’Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU), et le second porte sur l’élargissement de son centre-ville à la rive droite du fleuve Penfeld, avec la création d’un écoquartier : Les Capucins.

Les Capucins : éclosion d’un nouveau quartier

Symbolique du Brest de demain, le quartier des Capucins sera édifié sur un ancien site militaire et industriel laissé vacant. Sur cette friche de 16 hectares, la municipalité envisage d’implanter 40 000 m2 de bureaux et commerces, auxquels s’ajouteront 20 000 m2 d’équipements publics et culturels : multiplexe, médiathèque avec espaces de coworking, cité internationale. Sans oublier les logements, au nombre de 560, en offre mixte et dont la commercialisation a déjà débuté. Le projet, porté par la Métropole Brest Océane, est doté d’un budget de 85 millions d’euros.

Aux Capucins, labellisé écoquartier, tous les édifices seront construits en BBC (Bâtiment Basse Consommation). Un réseau de chaleur urbain fournira aussi bien le chauffage que l’eau chaude en utilisant 90 % d’énergies renouvelables. Enfin, les transports doux seront largement favorisés avec une circulation automobile aux abords seulement tandis que les sentiers piétons et les pistes cyclables desserviront les immeubles. En associant développement durable et architecture à taille humaine, Les Capucins offrent de belles perspectives pour un investissement immobilier à Brest.

Brest mise sur le téléphérique

Pour que le quartier des Capucins puisse être parfaitement relié au centre-ville historique de Brest, il lui fallait un moyen d’accès. Plutôt qu’une passerelle coûteuse, la métropole a opté pour un téléphérique urbain, le premier du genre en France. En effet, « le chemin de fer sur câble », créé au siècle dernier, a longtemps été réservé aux aménagements de montagne. Brest est fière d’innover avec ce mode de transport qui a fait ses preuves et qui fait partie des 99 projets « Transports collectifs et mobilité durable » sélectionnée par le gouvernement. Dès l’année prochaine, le téléphérique transportera quelque 600 000 passagers par an. Suspendu dans une cabine de verre de 5,60 mètres de long et de 3 mètres de large, il effectuera des rotations toutes les cinq minutes, et ce, entre 8 heures et minuit. L’occasion pour les chanceux Brestois de découvrir un panorama unique d’une rive à l’autre.