Actualité

Bilan 2016 du PTZ

PTZ 2016

16/02/2017
Mis à jour le 20/02/2017

Le Prêt à Taux Zéro est un levier important pour les primo accédants à la propriété, à savoir les personnes qui effectuent leur tout premier achat immobilier. En 2016, un primo accédant sur trois en a bénéficié, contre un sur cinq en 2015. Le PTZ a nettement contribué, en 2016, aux très bons chiffres du marché immobilier français.

Le PTZ, renforcé en 2016

Selon les premières estimations, près d’un primo accédant sur trois a bénéficié du PTZ en 2016. En 2015, seul un cinquième de ceux-ci avait pu en bénéficier. Le PTZ, version 2016, était renforcé. Le montant finançable a, en effet, été porté jusqu’à 40% du projet d’achat immobilier, contre un maximum de 26% en 2015. Le montant moyen du PTZ en 2016 était donc logiquement plus élevé, il a été en moyenne de l’ordre de 65.000 euros, contre environ 50.000 euros en 2015, d’après certains courtiers en crédit immobilier.

Un double effet de levier

Les taux des crédits immobiliers, particulièrement attractifs en 2016, sont venus doper la capacité d’emprunt des ménages français. Ces taux, cumulés au PTZ élargi et renforcé en 2016, ont permis de faciliter l’accession à bon nombre de primo accédants. Les primo accédants ont ainsi représenté 45% des acquéreurs immobiliers en 2016. L’apport personnel moyen était plus faible qu’en 2015, compensé par un montant moyen emprunté en hausse, ce qui confirme la facilitation de l’accès à la propriété pour les ménages plus modestes.

Quelle évolution pour le PTZ en 2017 et 2018 ?

Le Prêt à Taux Zéro a été reconduit en 2017 dans les mêmes conditions que la version 2016. La Cour des comptes a cependant alerté sur le coût élevé de ce dispositif, mais les bons résultats des transactions immobilières ont incité le gouvernement à le prolonger. À ce stade, une réforme du PTZ est toutefois pressentie pour 2018, sans que les orientations en soient connues. Pour 2017, les plafonds de ressources pour être éligible au PTZ ont été actualisés comme chaque année au 1er janvier. Simulez vos droits au Prêt à Taux Zéro grâce à notre estimateur.

 

À lire également :

Dans le cadre de la réglementation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.