Actualité

Avec l’écoparc Rovaltain, la Drôme se tourne vers l’avenir

Drôme écoparc Rovaltain

24/09/2015
Mis à jour le 03/03/2017

La ville de Valence et le département de la Drôme se sont lancés il y a quelques années dans la construction et le développement de l’écoparc Rovaltain. Situé autour de la gare TGV, celui-ci s’étend sur 162 hectares. De nombreuses entreprises de haute technologie s’y sont déjà implantées. 1 800 emplois ont été créés, principalement dans les domaines du numérique, de l’écotechnologie et de la toxicologie. De ce fait, l’écoparc Rovaltain est devenu un pôle économique majeur de la région Rhône-Alpes. Son développement se poursuit, avec notamment la construction du pôle Ecotox.

L’ECOPARC ROVALTAIN SE CONSTRUIT AUTOUR DE LA GARE TGV DE VALENCE

Avec sa gare TGV, la ville de Valence dispose d’un atout maître pour attirer de nouvelles entreprises, à une demi-heure de Lyon Part-Dieu et 1 heure de Marseille Saint-Charles. 50 TGV et une quarantaine de TER desservent la gare chaque jour. Si l’on ajoute à cela la présence d’un important réseau de bus et la proximité des autoroutes A49 et A7, les entreprises ont la chance de bénéficier d’une desserte exceptionnelle, faisant de Valence un carrefour économique de la région Rhône-Alpes. Cet atout explique l’implantation de l’écoparc Rovaltain autour de la gare TGV. Celui-ci s’étend sur 162 hectares et a déjà attiré plus d’une centaine d’entreprises qui ont contribué à la création de 1 800 emplois. Axé sur la haute technologie, l’écoparc Rovaltain héberge des sociétés spécialisées dans la toxicologie, l’écotechnologie et le numérique. Grâce à cet outil, Valence et le département de la Drôme se tournent résolument vers l’avenir. Et le développement de l’écoparc Rovaltain se poursuit à vive allure.

LE POLE ECOTOX, PROCHAIN ATOUT DE L’ECOPARC ROVALTAIN

Certifié ISO 14001 l’écoparc Rovaltain a déjà séduit bon nombre d’entreprises spécialisées. C’est notamment le cas de la société Rovaltain Research Company. Créée en 2014, celle-ci a décidé de s’implanter au cœur de l’écoparc et a lancé la construction du pôle Ecotox. 51 millions d’euros vont être investis par Drôme Aménagement Habitat, le département de la Drôme et la région Rhône-Alpes, afin de bâtir les locaux destinés à accueillir près d’une centaine de salariés dès l’année 2016. Avec le pôle Ecotox, l’écoparc Rovaltain se dote d’une entreprise spécialisée dans la toxicologie environnementale et l’écotoxicologie. Une plateforme scientifique unique en Europe appelée à se développer et qui donne une dimension encore plus grande à l’écoparc Rovaltain dans ce secteur de pointe.

LES INVESTISSEMENTS A VENIR POUR L’ECOPARC ROVALTAIN

A l’heure actuelle, les 162 hectares de l’écoparc Rovaltain ne sont pas encore totalement utilisés, mais les travaux avancent bon train et le développement du site se poursuit. En 2015 les travaux du parc de la correspondance vont s’achever. Ceux-ci ont débuté en 2013 et vont permettre l’implantation de nouvelles entreprises, puisque 100 000 m2 supplémentaires de locaux pourront sortir de terre. Le pôle Ecotox sera implanté sur ce site et sera entouré de sociétés spécialisées dans le numérique, écoconstruction et la toxicologie. Le parc du 45e parallèle va lui aussi arborer un nouveau visage. Il va être redécoupé afin de délimiter 9 terrains de 1 500 m2 propices à l’installation d’entreprises. La voirie va être refaite afin de correspondre à ce nouveau découpage. Toujours dans un souci de développement, l’écoparc Rovaltain va également se doter de 470 m2 de locaux destinés à être loués à de petites entreprises souhaitant bénéficier du dynamisme de ce site.