Actualité

3 candidats à l’accession sur 4 ne trouvent pas de logement à leur goût

candidats accession propriété

29/03/2016
Mis à jour le 21/03/2017

L’intention d’achat d’un bien immobilier est en baisse de 20% sur le second semestre 2015. Cela représenterait 500.000 acquéreurs potentiels en moins. Ces chiffres sont issus d’un sondage réalisé par Logic-Immo auprès des Français.

Interrogés sur les raisons de leur non-intention d’achat, les Français évoquent plusieurs points. Le prix de l’immobilier est un frein pour 55% d’entre eux, mais la principale raison évoquée par les sondés est le fait de ne pas trouver de logement à leur goût (72%).

L’enquête ne peut mettre en avant un lien de causalité entre les prix de l’immobilier et l’éventuelle augmentation du niveau d’exigence des acquéreurs. Ce chiffre vient rappeler en tous les cas que l’achat immobilier reste soumis à de nombreux critères pour se concrétiser.

Au-delà des critères objectifs d’adéquation entre la typologie du ménage acquéreur et du logement, entre leurs ressources et le prix du bien notamment, le fameux coup de cœur beaucoup plus subjectif illustre une dimension personnelle qui ne peut être modélisée.

Le contexte général, économique, politique, sécuritaire influe sur le moral des Français, et donc sur ces dimensions subjectives.

Quoi qu’il en soit, le chiffre est là. Près de ¾ des acquéreurs potentiels ne trouvent pas de logement à leur goût. Cela traduit le besoin d’augmenter et de diversifier l’offre de logements. Ce chiffre est également intéressant à mettre en regard des nouveaux services des agences immobilières, qui proposent de décorer virtuellement un bien pour mieux se projeter. L’offre de logements modulables, permettant de réagencer à sa guise un logement, apparaît également comme une solution qui permettrait de mieux adapter le logement au goût des acquéreurs.

À lire également :