1 personne a trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

200 000 lits étudiants manquent en France

logement étudiant

24/11/2016

Le cabinet de conseil en immobilier CBRE a réalisé une étude sur le marché du logement étudiant français. Il manque actuellement 200.000 lits pour les étudiants, en résidence collective sociale ou privée.

Le logement étudiant est un marché très tendu en France. Chaque année, à l'époque de la rentrée scolaire, c'est le branle-bas de combat. La concurrence est féroce entre les étudiants pour trouver un logement. Quand bien même ils y arrivent, le rapport qualité-prix et les prestations ne sont pas toujours au rendez-vous. Nombre d'étudiants sont en effet contraints de faire des concessions pour pouvoir se loger.

Ils seraient ainsi, chaque année, près de 1,6 million d’étudiants à déloger de chez leurs parents. 1,2 million se logent dans le parc privé traditionnel, en logement individuel, seul, en couple ou en colocation. Le reste se loge dans les résidences collectives, publiques ou privées. Le parc collectif offre 375.000 places, dont 245.000 dans le parc public et 130.000 dans les résidences collectives privées. Mais le besoin réel en logement étudiant est très hétérogène d’une région à une autre. Le cabinet CBRE estime qu’il manque encore 200.000 places en résidences étudiantes.

Pour les investisseurs immobiliers, cette cible étudiante représente donc un riche vivier de candidats à la location. Il peut s’avérer intelligent d'acheter un bien immobilier adapté à ce public : généralement un studio à proximité des lieux d’étude et accessible depuis le centre-ville. Investir dans une résidence de services dédiée aux étudiants reste une autre option. Les projets immobiliers de résidences dédiées aux étudiants fleurissent, en raison de cette pénurie de logements.

Les investissements en résidence étudiante sont éligibles au dispositif fiscal Censi-Bouvard, qui permet de défiscaliser une partie de votre investissement immobilier (11% du Prix HT réparti sur 9 ans) et dans certains cas de récupérer la TVA.

Cette nouvelle étude, qui évalue la pénurie de logements étudiants à plus de 200.000 places manquantes dans les quinze principales agglomérations françaises, ne doit pas nous empêcher de rester vigilants dans le choix du bien immobilier. En effet, une pénurie ne garantit pas contre la vacance locative lorsque le bien n’est pas en adéquation avec les attentes des locataires. Pour répondre aux attentes des étudiants, vous choisirez de préférence une petite surface, idéalement située entre les lieux d’étude et le centre-ville, le tout pour un loyer raisonnable.

À lire également :