19 personnes ont trouvé cette actualité utile.

Votez pour cette actualité

Actualité

10 milliards de dollars pour (re)construire Miami 2020

10 milliards de dollars pour (re)construire Miami 2020

19/05/2015
Mis à jour le 09/06/2016

Ces dernières années, l'évocation de projets immobiliers faramineux aux coûts de construction démesurés allait souvent de pair avec des destinations émergentes comme la Chine et l'Inde, ou des émirats tel Dubaï ou le Qatar. L'Occident, de l'histoire ancienne ? Il existe encore des villes qui investissent massivement dans l'immobilier pour se (re)construire à l'ouest de l'Oural ! C'est notamment le cas de la ville de Miami en Floride, qui dispose d'une enveloppe de 10 milliards de dollars pour densifier son parc immobilier à l'horizon 2020.

Miami : une ville attractive

Lieu baigné de soleil une grande partie de l'année, où les voitures de police rose paradent le long de la plage, Miami n'est pas qu'un lieu de fête bling-bling et une destination de vacances appréciée des nouveaux riches. De nombreuses grandes sociétés ont choisi de s'y implanter, à l'instar d'Alienware, Burger King, DHL ou encore Citrix Systems. Le dynamisme économique de Miami n'a rien à envier à ses grandes sœurs américaines (Los Angeles), européennes (Barcelone, Nice) ou brésiliennes (Sao Paulo). Sept ans après la crise des « subprimes » de 2007, avec son lot de faillites en cascade, Miami connaît un nouvel essor économique et un véritable boom immobilier sans précédent, une situation idyllique pour des promoteurs et des investisseurs attirés par les perspectives de profits. Ce contexte favorable doit beaucoup, il est vrai, à la qualité de vie qu'offre la Floride à la pointe sud-est des Etats-Unis, ce territoire autrefois réservé aux retraités américains.

Le projet Miami 2020

Plus de 10 milliards de dollars d'investissements, pas moins de 171 chantiers majeurs, bâtisses de verre et d'acier aux lignes épurées, dont certains épouseront des formes imaginées par les plus célèbres architectes du monde comme Herzog ou Bjarke Ingels, voilà comment résumer en quelques mots le projet Miami 2020. Le paysage côtier de Miami, connu mondialement via le cinéma, les séries télévisées ou à travers les clichés des villas de grandes stars internationales, se transforme progressivement en un centre urbain moderne et contemporain qui fera se côtoyer plus que jamais les palmiers et les gratte-ciels.

Qui sont les investisseurs ?

Un chiffre : 75%. C'est la part des investisseurs étrangers séduits par le projet Miami 2020. Provenant essentiellement d'Asie avec, en trio de tête, les Chinois, les Malaisiens et les Indiens, ces investisseurs profitent du boom immobilier de la ville de Miami pour ériger des résidences luxueuses, promises à des acheteurs à très forte consonance sud-américaine. Priée d'amener plus de 50 % des acomptes en « cash » pour ne pas renouveler l'expérience de 2007, cette clientèle fortunée trouve à Miami un prix au mètre carré bien inférieur, à ce jour, à d'autres villes comme Los Angeles, New York, Mexico, Sao Paulo ou encore Rio de Janeiro.

Des quartiers pour chaque projet immobilier

En plein renouvellement urbain, Miami dispose d'une offre immobilière pléthorique dans des quartiers en plein essor (Downtown, Design District), des quartiers réputés pour leur rentabilité financière (Brickell, Miami Beach) ou pour leur tranquillité (Coconut Grove, Coral Gables). Garant d'un gain en capital important, l'achat de ces constructions neuves est par ailleurs optimisé grâce à une fiscalité en Floride très intéressante. Acheter un bien immobilier à Miami en 2014, pour sa retraite ou comme résidence secondaire, s'apparente donc à une opération judicieuse, voire très lucrative.